Vous ne disposez pas d’une version de Flash suffisamment récente pour visualiser cette vidéo. Vous pouvez télécharger la dernière version de Flash ici. Il est également possible que JavaScript ne soit pas activé.

Accueil > Artisans > Comédiens > Claude Jasmin
339, 340

Claude Jasmin (né en 1930)

« Paul. Salut « surréalisateur » de vidanges, salut « métamorphoseur » de rebuts, tu faisais école sans le

vouloir. Sans le savoir tu annonçais des Maheu, des Lepage, tous les autres « visualisateurs » d’aujourd’hui. »

Claude Jasmin,
Hommage à Paul Buissonneau lu à l’émission « Le plaisir croît avec l’usage », Télé-Québec, 2001

Claude Jasmin entouré des comédiens de La Roulotte
Archives de la Ville de Montréal
(VM94,SY,SS1,SSS27,0206201300)

Céramiste de formation, écrivain, dramaturge et scénographe, Claude Jasmin naît à Montréal le 10 novembre 1930 et grandit dans le quartier de La Petite Patrie. Après un cours classique interrompu chez les Sulpiciens, il entre à l’École du Meuble de Montréal, d’où il ressort en 1951, diplôme de céramiste en poche. Comme son père, il exerce cet art une partie de sa vie sans jamais pouvoir en vivre. En 1953, il fait la rencontre de Paul Buissonneau qui s’affaire alors à former l’équipe de la première saison de la Roulotte. Jasmin est le premier engagé. Fort de ses talents de décorateur développés lors de quelques contrats d’étalagiste entre deux périodes creuses, il met à profit ses habiletés pour concevoir décors et marionnettes audacieuses, le plus souvent avec les matériaux du bord.

Jasmin devient ensuite régisseur pour Buissonneau au sein de la troupe de théâtre de Quat’sous fondée en 1955, puis scénographe et décorateur à la Société Radio-Canada (SRC) à partir de 1956. Il y reste jusqu’en 1985 et conçoit les décors de dizaines d’émissions, dont plusieurs pour enfants. Lors d’une grève à la SRC en 1958, il se met sérieusement à l’écriture, passion développée dès l’âge de 12 ans. Son premier roman, publié en 1959, récolte un certain succès, si bien que Jasmin récidive l’année suivante avec un second ouvrage, « La corde au cou », qui reçoit le prix convoité du Cercle du livre de France. Depuis, simultanément avec ses activités de scénographe et de chroniqueur radio et télé, Jasmin a rédigé plus d’une quarantaine de romans, dont « La Petite Patrie ». La majorité est à saveur autobiographique et les récits s’inspirent du quartier de son enfance. On lui doit en outre de nombreuses pièces de théâtre, des scénarios télévisuels, des essais, des ouvrages de commande, des reportages de presse et des chroniques journalistiques qui lui ont valu de nombreux prix au fil de sa carrière.

1953 : La chose (The Thing) / Pierre et le loup / Aux marches du palais

Sources