Vous ne disposez pas d’une version de Flash suffisamment récente pour visualiser cette vidéo. Vous pouvez télécharger la dernière version de Flash ici. Il est également possible que JavaScript ne soit pas activé.

Accueil > Artisans > Comédiens > Yvon Thiboutot
166, 167, 173, 356

Yvon Thiboutot (1938 - 2004)

Comédiens sur la scène de La Roulotte après une représentation de la pièce «Le chat botté».
On y voit, assis de gauche à droite, Yves Massicotte, Élizabeth Chouvalidzé, Paul Buissonneau, Jean-Marie Cloutier, François Tassé, Yvon Thiboutot et Yves Gélinas; debout, Luc Durand et André de Bellefeuille.Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Centre d'archives de Montréal. Fonds Paul Buissonneau.
(MSS465)

Yvon Thiboutot fait partie des comédiens ayant œuvré durant les premières années de la Roulotte. Il se joint à cette troupe au moins en 1957 aux côtés d’Yves Gélinas, d’Yves Massicotte, de François Tassé et d’Élizabeth Chouvalidzé, pour ne nommer que ceux-là. Sur la lancée de la Roulotte, il signe sa première mise en scène au théâtre de Quat’sous en 1968 en adaptant la pièce « Les dactylos et le tigre » de Schisgal. Par la suite, il demeure actif au théâtre tout au long de sa carrière, enseignant notamment au Conservatoire d’art dramatique de Montréal dans les années 1990.

Pendant trente ans, Thiboutot apparaît aussi régulièrement à la télévision. Après le passage habituel des comédiens formés par Buissonneau aux émissions pour enfants – il joue notamment dans « Marie Quat’poches » (1967), «Bidule de Tarmacadam » (1969) et « Maigrichon et Gras-Double » (1970) – on le voit dans plusieurs séries et téléromans dont « Les Berger » (1970), « La Petite Patrie » (1974), « Entre chien et loup » (1984) et « Marilyn » (1991). Il est également très présent dans le doublage de productions américaines; il incarne par exemple la voix française du Capitaine Kirk dans la série originale Star Trek.

Engagé politiquement en tant que membre du Rassemblement pour l’Indépendance Nationale (RIN) dès sa création en 1960, Thiboutot participe aussi activement au mouvement syndical. À une certaine époque, il est notamment secrétaire général de l’Union des artistes et responsable des négociations avec le Gouvernement du Québec en tant que membre du comité du syndicat des professeurs du Conservatoire d’art dramatique. Il s’éteint le 29 février 2004 des suites d’un cancer du poumon qu’il combattait depuis plusieurs années.

1957 : Cadet Rouselle / Le chat botté / Cinéma muet
1958 : Un simple soldat et le briquet (Le soldat au briquet)

Sources