Vous ne disposez pas d’une version de Flash suffisamment récente pour visualiser cette vidéo. Vous pouvez télécharger la dernière version de Flash ici. Il est également possible que JavaScript ne soit pas activé.

Accueil > Artisans > Comédiens > François Tassé
65, 66, 96, 162, 165, 166, 167, 171, 174, 354, 355

François Tassé (né en 1938)

François Tassé dans «Un simple soldat et le briquet»
Archives de la Ville de Montréal
(MTL28,Y1,P9)

François Tassé débute sa collaboration à la Roulotte vers 1957. Il ne faut que trois années après son embauche par Paul Buissonneau, fin découvreur de talents, pour que Tassé se retrouve propulsé dans une carrière de plus de quarante ans.

Dans les années 1960, c’est surtout à la télévision qu’on le voit performer dans une suite de séries et de téléromans à succès tels « Sous le signe du lion » (1961), « Ti-Jean Caribou » (1963-1966), « Rue des pignons » (1966), « Laurier » (1987) et « La part des anges » (1998). Passage obligé pour les acteurs formés sous l’égide de Buissonneau, il joue aussi dans une émission pour enfants à l’antenne de Radio-Canada, où il incarne dès 1968 le personnage de Tommy l’Écossais dans « Grujot et Délicat ».

En 1964, on l’aperçoit dans un premier long métrage réalisé par Claude Jutra, « À tout prendre ». On le voit ensuite dans « Le soleil se lève en retard » (1977), où il retrouve trois de ses acolytes de la Roulotte, Yvon Deschamps, Ève Gagnier et Mirielle Lachance. Il joue également le rôle du Père Bourque dans « Black Robe » (1991). Parallèlement à ses activités de comédien, il est parfois scénariste et metteur en scène. Mentionnons à cet égard qu’il a adapté quatre fois des pièces de Ron Clarck et Sam Bodrick.

1957 : Cadet Rouselle / Le chat botté / Cinéma muet
1958 : Un simple soldat et le briquet (Le soldat au briquet)

Sources