Vous ne disposez pas d’une version de Flash suffisamment récente pour visualiser cette vidéo. Vous pouvez télécharger la dernière version de Flash ici. Il est également possible que JavaScript ne soit pas activé.

Accueil > Artisans > Comédiens > Élizabeth Chouvalidzé
165, 166, 169, 329

Élizabeth Chouvalidzé (née en 1936)

Comédiens de La Roulotte dans une scène de la pièce «Le chat botté».
On y voit Luc Durand (le chat), Yves Massicotte, Élizabeth Chouvalidzé et François TasséBibliothèque et Archives nationales du Québec. Centre d'archives de Montréal. Fonds Paul Buissonneau.
(MSS465)

D’origine russe, l’actrice Élisabeth Chouvalidzé œuvre au Québec en tant qu’actrice depuis les années 1950. Comme plusieurs autres comédiens, elle fait ses débuts au théâtre au sein de la Roulotte où elle incarne des personnages pour enfants dès 1957. Sa collaboration avec Paul Buissonneau se poursuit au-delà de cette époque. Au cours de sa carrière, Chouvalidzé joue dans plusieurs des pièces de ce dernier tout en multipliant ses rôles auprès d’autres metteurs en scène. À cet égard, on l’a vu au fil des ans dans pas moins d’une quarantaine de pièces et de comédies musicales.

À la télévision, Chouvalidzé obtient son premier rôle en 1956 dans « Beau temps, mauvais temps », une émission pour jeunes télédiffusée à Radio-Canada à partir de 1955. Dès lors, on ne compte plus les téléromans et émissions pour enfants dans lesquels elle a figuré. Mentionnons seulement le « Major Plum Pouding » (1969) et les populaires téléromans « Terre Humaine » (1978), « 4 et demi « (1995) et « L’Auberge du chien noir » (2003). Elle a souvent prêté sa voix à la télévision et à la radio tant pour des doublages que pour des personnages comme celui de Rigodon de l’émission éducative «Passe-Partout » (1977). Chouvalidzé a également tenu des rôles au grand écran au Québec de même qu’à l’étranger, où ses talents de polyglotte – elle parle le français, le russe, l’anglais et l’allemand – l’ont servie. Mentionnons par exemple sa participation au long métrage « Head in the clouds », du réalisateur britannique John Duigan en 2003.

1957 : Cadet Rouselle / Le chat botté / Cinéma muet
1958 : Un simple soldat et le briquet (Le soldat au briquet)

Sources