Vous ne disposez pas d’une version de Flash suffisamment récente pour visualiser cette vidéo. Vous pouvez télécharger la dernière version de Flash ici. Il est également possible que JavaScript ne soit pas activé.

Accueil > Artisans > Comédiens > Mirielle Lachance
149, 152, 153, 154, 171, 341, 342, 370, 388, 392

Mirielle Lachance

« Durant les répétitions, il m’impressionnait tellement que je n’osais même pas poser de questions! »

Mirielle Lachance parlant de Paul Buissonneau,
Paul Buissonneau ou la vigoureuse impatience, p. 169.

Les comédiens de La Roulotte présentent «Pinocchio»
On y voit Mirielle Lachance en PinocchioBibliothèque et Archives nationales du Québec. Centre d'archives de Montréal. Fonds Paul Buissonneau.
(MSS465)

Lorsqu’elle est engagée à la Roulotte à l’été de 1955, Mirielle Lachance a déjà quelques années d’expérience en jeu, ayant fait ses débuts à la télévision à l’âge de 14 ans. Selon ses dires, elle traverse alors une période creuse et c’est le travail aux côtés de Buissonneau qui l’en fait émerger. Son premier rôle est celui de la princesse dans « Barbe Bleue », personnage que Buissonneau, faute de comédienne le premier soir où Mirielle se joint au groupe, va même jusqu’à incarner pour bien lui montrer son jeu. L’image de Buissonneau en jupette et collants trop ajustés pour son corps d’homme est une anecdote inoubliable qui fait encore rire les comédiens ayant assisté à la scène.

C’est à la Roulotte également que Mirielle Lachance rencontre Yvon Deschamps qu’elle épouse en 1960 et duquel elle divorce sept ans plus tard. Avec lui et d’autres comédiens de la Roulotte, elle fait partie de la troupe de théâtre de Quat’sous. Aux côtés de Deschamps, elle fait aussi ses premières apparitions au grand écran, notamment dans « Trouble-fête » du réalisateur Pierre Patry en 1964. Elle joue par la suite dans d’autres films dont « La corde au cou » (Pierre Patry, 1965), « Il était une fois dans l’est » (André Brassard, 1974) et « Le soleil se lève en retard » (André Brassard, 1977). C’est en 1977 que Lachance donne la parole pour la première fois à la marionnette de « Pruneau » dans la série culte pour enfants « Passe-Partout ». L’aventure dure jusqu’en 1998. Tout au long de cette période et jusqu’à ce jour, Lachance prête sa voix à de nombreux personnages, dont plusieurs pour enfants dans le cadre de doublages de dessins animés.

1955 : Le roi Dagobert / Barbe bleue / Arlequin, lingère du Palais / La pêche à la baleine
1956 : Pinocchio / Cadet Rouselle / L’héritage infernal
1960 : Barbe bleue / Arlequin, chanteur de rue
1962 : Les dompteurs de lions / Comedia dell’arte / L’oie au plumage d’or

Sources

  • Entrevue réalisée dans le cadre du Coffret Passe-Partout (épisodes 1 à 25).
  • The Internet Movie Database (IMDb), « Guy Sanche », http://www.imdb.com/name/nm0479990/ (page consultée le 9 novembre 2007).