Vous ne disposez pas d’une version de Flash suffisamment récente pour visualiser cette vidéo. Vous pouvez télécharger la dernière version de Flash ici. Il est également possible que JavaScript ne soit pas activé.

Accueil > Le Service des parcs

Page couverture du rapport annuel 1954 du Service des parcs de Montréal
Archives de la Ville de Montréal
(VM6,V1900.A-1/3)

45, 46, 47, 48, 49, 50

Initialement, le Service des parcs fait partie du Service des travaux publics de la Ville de Montréal sous le nom de Division des parcs et terrains de jeux. Il est officiellement érigé en service indépendant le 3 mars 1953, suite à l’adoption d’un règlement par le Conseil de ville. Le mandat du Service des parcs est multiple. Il doit assurer la gestion d’une panoplie d’infrastructures municipales : parcs, plages, étangs, terrains de jeux, terrains de golf, pépinières et places publiques non pavées sans oublier le jardin botanique et le jardin zoologique. Il est également responsable des vespasiennes (i.e. toilettes publiques), des piscines et bains publics, des serres, des centres récréatifs, des gymnases, des musées et des édifices de l’ensemble des parcs de la métropole.

Dès ses premières années d’existence – avec Claude Robillard à sa barre jusqu’en 1961 – le Service des parcs connaît un dynamisme remarquable. Sous l’impulsion de sa nouvelle devise, « Récréation en beauté », les espaces verts sont rapidement multipliés et les parcs existants sont embellis. On ajoute des modules aux terrains de jeux et une foule d’activités à caractère culturel et sportif sont organisées pour le plaisir de tous telles la Parade des parcs ou encore l’élection annuelle des maires et mairesses des terrains de jeux. La mise sur pied de la Roulotte et ses tournées estivales s’inscrivent évidemment dans cet essor. Or, à une époque où le manque d’espaces verts est marquant et où les enfants ont peu d’endroits autres que les ruelles où s’amuser, l’avènement de telles mesures est plus que bienvenu. Le Service des parcs est ensuite fusionné au Service des travaux publics le 26 novembre 1979.