Crédits photos
 
Accueil > Rendez-vous 2012 > Interventions > Christian Paire

Rendez-vous 2012

Christian Paire

Christian Paire

Directeur général et chef de la direction
Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)

Biographie

Directeur général du Centre hospitalier de l’Université de Montréal depuis l’automne 2009, Christian Paire cumule plus de 35 années d’expérience dans le milieu de la santé. Il a auparavant agi à titre de directeur général du CHU de Rouen (France) où il a travaillé notamment au regroupement de deux des cinq hôpitaux. Il a par ailleurs dirigé plusieurs centres hospitaliers universitaires au sein de l’Assistance publique — Hôpitaux de Paris qui rassemble plus de 40 hôpitaux et emploie plus de 90 000 personnes.

Riche de son expérience, il a conseillé les ministres Simone Veil et Philippe Douste-Blazy dans le domaine de la santé. M. Paire a également mis en œuvre l’intégration de nombreux projets culturels dans les hôpitaux français. Fort de sa connaissance du Québec, il a participé activement aux missions de coopération entre les centres hospitaliers du Québec et ceux de la France.

M. Paire est porteur de vision pour le volet « Société » de l’Agenda 21 de la Culture du Québec.

Intervention

Rôle de l’art et de la culture en milieux de soins

La culture doit pouvoir s’exprimer dans tous les secteurs de la société (lien avec l’Agenda 21 de la culture du Québec).
  • Dédramatiser l’hôpital
    Faire place à l’art, c’est permettre à l’esthétique et à l’émotion d’apporter une autre teinte à l’atmosphère, au bénéfice des patients, visiteurs et employés.
  • Humaniser grâce à l’art
    L’art permet donc d’humaniser, de valoriser la dimension humaine de chaque individu, au-delà de la science, des protocoles et des gestes techniques.

Comment assurer le succès de cette démarche?

Deux paramètres essentiels :

  • Grande qualité de l’offre artistique
    La qualité permet de crédibiliser la démarche et rejoint les mêmes critères d’excellence que nous poursuivons dans notre mission d’établissement de santé universitaire. Il est donc essentiel de solliciter la collaboration de partenaires du milieu culturel pour nous guider et nous accompagner.
  • Autofinancement des projets
    Important de clarifier dès le départ que l’argent n’est pas puisé à même les budgets de l’hôpital. Le défi est donc de trouver du financement auprès des organismes publics qui subventionnent la culture tant au municipal qu’au provincial ainsi que des entreprises privées.

Conclusion

Que ce soit sur le plan artistique ou sur le plan financier, nous avons besoin de partenaires pour rendre l’hôpital plus hospitalier grâce à la culture. Il s’agit d’un travail innovateur, qui se fera sur le long terme, et qui est ni plus ni moins que la reconnaissance de la culture comme déterminant de la santé (Agenda 21).

  Version imprimable Version imprimable