Crédits photos
 

Rendez-vous 2012

Diane Giard

Diane Giard

Première vice-présidente à la direction, Particuliers et Entreprises
Banque nationale du Canada

Biographie

En tant que première vice-présidente à la direction, Particuliers et Entreprises, Diane Giard est responsable de l’ensemble des activités destinées aux particuliers et aux entreprises ainsi que de l’international. Mme Giard est membre du Bureau de la présidence de la Banque.

Diane Giard s’est jointe à la Banque en 2011 pour assumer les fonctions de première vice-présidente à la direction, Marketing. À ce titre, elle était notamment responsable de l’implantation de la promesse client, élément clé de l’initiative de transformation un client, une banque de la Banque Nationale. Mme Giard possède plus de trente ans d’expérience dans le domaine bancaire. Les différents mandats qu’elle a assumés lui ont permis d’acquérir une profonde connaissance des segments de clientèle, et ce, à l’échelle nationale.

En marge de ses activités professionnelles, Mme Giard a toujours été activement engagée dans la collectivité montréalaise. Elle a été membre des conseils d’administration de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Diane Giard siège actuellement au conseil d’administration de la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants ainsi qu’à celui du Musée Pointe-à-Callière. Elle est également membre du comité de pilotage de Montréal, métropole culturelle. Mme Giard est titulaire d’un baccalauréat en sciences économiques de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en administration des affaires de l’UQAM. Elle détient également un brevet de l’Institut des banquiers canadiens.

Mme Giard a reçu le Prix du Mérite 2007 de B’Nai Brith Canada et le Prix Performance 2008 du Réseau de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM (ESG-UQAM), dans la catégorie Gestionnaire. Elle a également été finaliste pour le Prix Femme de Mérite, Affaires et Professions, du YWCA en 2008.

Intervention

Bonjour à tous et merci de participer aux travaux du Rendez-vous 2012. Comme vous, le développement et le rayonnement culturel de Montréal me tiennent à cœur. Je suis donc fière de participer au comité de pilotage de Montréal, métropole culturelle depuis 5 ans.

Je suis fière également de représenter une entreprise, la Banque Nationale, qui partage ce même engagement pour les arts et la culture, avec un programme de dons et commandites structuré : une collection d’œuvres d’art qui compte près de 10 000 pièces et même une équipe de financement cinéma et télévision, dont le savoir-faire est reconnu partout au Canada.

Ainsi, nous croyons fermement au potentiel de la créativité comme source de développement économique et social. Mais pour que cette créativité prenne toute la place que nous souhaitons, d’autres mécanismes de financement novateurs, privés et civiques doivent être identifiés et mis de l’avant. Une plus grande attention doit être donnée aux petits organismes où foisonnent la créativité, le talent et l’innovation. Les modes de financement qui les concernent doivent mieux répondre à leurs besoins. Tirer parti davantage de la force de levier qu’offre la collaboration entre les grandes entreprises, les PME et les citoyens.

Le rôle de la communauté des affaires dans le financement de la culture et des arts doit aussi être bonifié, amplifié. Une mobilisation accrue est nécessaire afin de faire rayonner ici et ailleurs le talent montréalais. J’aimerais à cet égard saluer les démarches du Conseil des arts de Montréal en ce sens. Je termine donc en nous invitant tous, collectivement, à poser un regard neuf sur les façons de financer la culture.

Prenons acte des nouveaux modèles, intéressons-nous davantage aux moyens fiscaux et aux outils concrets de financement qui s’offrent à nous. Développons une vision alternative commune afin que notre engagement profite mieux et plus à la culture et aux arts à Montréal.

Merci et bon rendez-vous!

  Version imprimable Version imprimable