Crédits photos
 
Accueil > Rendez-vous 2012 > Interventions > Nathalie Voland

Rendez-vous 2012

Nathalie Voland

Présidente
Gestion immobilière Quo Vadis

Biographie

Natalie Voland poursuivait une fructueuse carrière en travail social lorsque, répondant à l’appel de son père, elle relève le défi de se joindre à l’entreprise familiale de gestion immobilière. Propulsée dans le monde des affaires, elle fait rapidement sa marque grâce à son approche unique et visionnaire du développement immobilier. Aujourd’hui à la tête de Gestion immobilière Quo Vadis, une société multidisciplinaire ayant pour mission de favoriser la croissance et le développement des PME, de la culture et de la communauté, elle gère un portfolio de plus de 1,4 million de pied carré. Avec l’histoire à cœur, elle construit en prévision du futur, s’adaptant sans cesse aux fluctuations du marché et aux besoins de ses clients, dans un objectif de croissance économique.

Catalyseur de changement, elle transforme le développement immobilier avec des services multidisciplinaires et des partenaires stratégiques. Cette attitude novatrice favorise le succès des entreprises, des individus et de la collectivité.

Intervention

Gestion immobilière Quo Vadis est une compagnie multidisciplinaire qui s'est donné pour mission de préserver et de restaurer la valeur historique et architecturale d’édifices importants, dans l’objectif de les recycler pour proposer un éventail de solutions locatives aux entrepreneurs et aux créateurs, parce que nous tenons à favoriser la croissance des affaires, de la culture et de la communauté. Propriétaires du Complexe du Canal Lachine, où cohabitent depuis 20 ans des artistes et des entreprises, nous sommes bien au fait des enjeux abordés aujourd’hui.

Provenant du monde de l’économie sociale et faisant maintenant partie de celui des affaires, je considère qu’il y a dans chaque milieu des leçons à apprendre et des valeurs à partager. Qui devrait œuvrer au mieux-être de la société, et comment ? La réponse n’est pas toujours claire. Si nous souhaitons faire de notre communauté un endroit reconnu mondialement pour son caractère innovateur en matière de culture, il m’apparaît primordial d’établir des objectifs communs entre les différents acteurs que sont les OBNL, les gouvernements, les entreprises privées et les sociétés philanthropiques, mais également de développer des outils de financement qui nous permettront d’entrer dans le nouveau siècle.

Le Québec est, à tous points de vue, une terre d’innovation. Pourtant, nos leviers de financement culturels ont peu évolué, étant toujours fondés sur la contribution des gouvernements et des grandes corporations, qui sont inondés de demandes. Faisons preuve de créativité, mettons de côté les stéréotypes et, unissant tous les acteurs, collaborons au développement des projets culturels du Québec.

  Version imprimable Version imprimable