Crédits photos
 
Accueil > Rendez-vous 2012 > Interventions > Charles-Mathieu Brunelle

Rendez-vous 2012

Charles-Mathieu Brunelle

Charles-Mathieu Brunelle

Directeur général
Espace pour la vie

Biographie

Charles-Mathieu Brunelle est directeur général d’Espace pour la vie (Biodôme, Insectarium, Jardin botanique, Planétarium) depuis août 2008. Auparavant, il a été membre fondateur et premier directeur général de la TOHU. Il a également été associé à de nombreuses réalisations qui ont marqué la vie culturelle de la métropole, notamment, à la Compagnie Marie Chouinard et à la Cinémathèque québécoise.

Il est membre du conseil d’administration du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Comité aviseur de l’industrie touristique. Conférencier recherché, il a, entre autres, participé à la conférence mondiale sur le développement des villes à Porto Alegre au Brésil (2008) et participé à la 11e Conférence des parties des Nations Unies à Hyderabad, en Inde (2012).

Intervention

Près de deux millions de visiteurs fréquentent chaque année Espace pour la vie, dont 40% de touristes. C’est dire à quel point son rôle social est important.

En octobre, je suis allé en Inde, présenter Espace pour la vie à la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies. Notre approche pour reconnecter l’humain à la nature, misant sur une expérience immersive, est considérée comme un moyen essentiel pour contrer les enjeux planétaires liés à la biodiversité et pour inspirer de nouvelles façons de vivre.

Porteur des valeurs d’un vaste mouvement qui se dessine un peu partout dans le monde, Espace pour la vie valorise la créativité pour atteindre ses objectifs. Le spectacle concocté par Michel Lemieux et Victor Pilon pour le Planétarium Rio Tinto Alcan, qui ouvrira en mars – – une révolution dans le monde du Planétarium –– en est un exemple. C’est, entre autres, ce qui a poussé le Lonely Planet à nommer Montréal parmi les 10 villes à visiter en 2013! L’approche de codesign choisie pour la métamorphose de l’Insectarium en est un autre. Et ce ne sont que deux des projets d’un plan de développement de 189 millions de dollars qui se décline aussi au Biodôme et au Jardin botanique.

Le Parc olympique, notre voisin immédiat, est devenu notre partenaire privilégié, favorisant l’expansion de ce mouvement. Ensemble, chacun avec nos spécificités, nous développons un grand parc urbain, un espace pour la vie.

  Version imprimable Version imprimable