Crédits photos
 

Rendez-vous 2012

Marc Lamothe

Marc Lamothe

Directeur général
Festival international de films Fantasia

Biographie

Marc Lamothe s’est joint à l’équipe du festival Fantasia en 2002 après avoir œuvré pendant plus de 15 ans dans le domaine de la consultation marketing et publicitaire. Après avoir complété un baccalauréat ès sciences à l’Université de Montréal et aux HEC, M. Lamothe a poursuivi sa formation en maîtrise en sciences de la gestion, option marketing, à l’École des Hautes Études commerciales.

Possédant une expertise variée en marketing, en stratégie organisationnelle et en communication-marketing, M. Lamothe a réalisé au fil des ans plus de 500 mandats. Il a notamment acquis cette expérience avec CROP où il a été directeur de projets et au sein de trois autres firmes, en l’occurrence Cossette communication-marketing, Groupe Everest et Réflexions marketing. À la fin des années 1990, il a aussi eu sa propre étiquette de disques (Press Play) et une agence de gestion d’artistes musicaux (Press Play Productions).

Intervention

Mon nom est Marc Lamothe, Co-directeur général du Festival international de films Fantasia qui célébrera en juillet 2013 sa 17e édition. Créé en 1996, Fantasia est maintenant reconnue comme le plus grand festival de sa catégorie en Amérique du Nord, un des trois plus important au monde après le festival de Sitges en Espagne et de Puchon en Corée du Sud. Fantasia s’impose comme l’un des évènements cinématographique qui connait le plus grand succès populaire au Canada.

Avec une programmation diversifiée, Fantasia offre un éventail de films de genre dont une proportion importante en première nord américaine et ceci dans une ambiance réellement festive. Notre événement a su attirer cette année plus de 109 000 spectateurs, majoritairement âgée entre 18 et 39 ans, dont 16 % de clientèle touristique. De plus le festival a générer une imposante couverture médiatique internationale dont plusieurs articles dans les revues de référence de l’industrie international que sont Variety, Screen Daily et Hollywood Reporter ainsi que des articles dans des journaux prestigieux comme Le Monde et les Cahiers du Cinéma.

2012 a été témoin de la première édition des Rendez-vous de l’industrie de Fantasia. Ainsi, du 26 au 29 juillet dernier, plus de 250 professionnels internationaux, acheteurs et programmateurs ont assisté aux débuts officiels du Marché du film de Fantasia, un volet professionnel en parallèle du festival où les participants en plus d’assister à des activités de vente et d’achat de films ont accès à des cocktails de réseautage, des conférences et autres activités. Les Rendez-vous comprenaient aussi le nouveau Marché de coproduction internationale Frontières, le premier marché de coproduction internationale qui provoque des rencontres entre producteurs en provenance des États – Unis, du Canada, de l’Europe et d’Australie, dans un contexte spécialement axé sur la coproduction de cinéma de genre. Parmi les 24 projets retenus cette année dans le cadre de cette initiative, 12 étaient canadiens ou québécois. Ainsi non seulement des films ont été achetés à Fantasia pour une distribution nationale ou internationale, mais trois coproductions ont vu le jour durant la première édition du Marché du film de Fantasia.

Quand on sait que plus de 90% des films ayant générés les plus importants revenus dans l’histoire du cinéma sont des films de genres, l’idée du premier marché de films de genre en Amérique du Nord fait tout son sens. Situé entre Cannes en mai et Toronto en septembre, Fantasia est en mesure de mobiliser l’industrie internationale à Montréal et de contribuer à un nombre grandissant de coproductions.

Au fil des ans, notre festival a collaboré de diverses manières avec d’autres festivals. En guise d’exemple, nous avons des ententes d’échanges publicitaires avec plus de 15 festivals mondiaux et une dizaine de festivals québécois et canadiens. Depuis quelques années, Fantasia collabore avec une variété de festivals de films locaux et étrangers, à des événements ou promotions conjointes dont Montréal en lumière, Les RIDM, le Festival de cinéma de la ville de Québec et le regroupement Montréal Festimania. Suite à une initiative de Monsieur Macerola de la SODEC, Fantasia a présenté cette année, conjointement avec le Festival du Nouveau Cinéma (FNC), un hommage aux 100 ans des studios japonais NIKKATSU. Ceci est, nous le souhaitons, la première d’autres collaborations à venir.

Outre l’enjeu financier auquel fait face tout festival ou événement d’envergure international, un des grands défis reste l’augmentation de l’achalandage et du rayonnement. Nous voyons dans les collaborations entre festivals une belle opportunité de rejoindre de manière efficace et ciblée des clientèles culturelles. Ainsi, en guise d’exemple, pour l’été 2013, fantasia discute notamment avec le festival Juste Pour Rire pour présenter conjointement une soirée événementielle unique célébrant les forces et particularités respectives de chaque événement.

En effet, pour l’espace d’une soirée, les deux festivals feront revivre l’ère glorieuse du cinéma muet avec un programme composée de quatre films des maîtres du cinéma comique, à savoir Charlie Chaplin, Buster Keaton, Harold Lloyd et Laurel & Hardy. Comme à l’ère du muet, ces films d’une durée moyenne de 25 minutes seront accompagnés sur scène d’un musicien qui interprétera en direct au piano les bandes sonores écrites spécialement pour ses films.

Le festival Fantasia envisage de collaborer avec plusieurs autres festivals et événements afin non seulement d’augmenter sa notoriété et son rayonnement mais d’offrir aux festivaliers, aux montréalais et aux touristes des activités culturelles distinctives et uniques.

Fantasia connais un succès important et croissant depuis ses débuts. Ce succès est particulièrement attribuable à sa programmation qui se distingue non seulement dans son marché local mais aussi sur l’échiquier des festivals de cinéma canadien et nord américain. Fantasia contribue au rayonnement de Montréal comme Métropole culturelle, depuis plus de 16 ans. Le potentiel de croissance du Festival Fantasia est de toutes évidences important et est démontrer par l’ampleur de son succès, réalisé avec des moyens encore très modeste.

L’objectif principale du festival Fantasia est de consolider sa vocation de rendez-vous international grâce a des volets comme Frontières, notre nouveau Marché de coproductions, qui en attirant des professionnels du cinéma international sera générateur de tournages sur notre territoire, ce qui aura un impact économique certain. Avec l’appuie de notre milieu nous croyons cet objectif réaliste et réalisable a très court terme.

  Version imprimable Version imprimable