Crédits photos
 
Accueil > Rendez-vous 2012 > Interventions > Odile Joannette

Rendez-vous 2012

Odile Joannette

Odile Joannette

Coprésidente
RÉSEAU

Biographie

Odile Joannette est la coprésidente du RÉSEAU pour la stratégie urbaine de la communauté autochtone à Montréal. Elle y agit aussi à titre de représentante de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador au sein du comité directeur et comme co-porte-parole du Comité ad hoc pour l’établissement d’un lieu artistique et culturel des Premiers Peuples. Mme Joannette est d’origine innue et québécoise, membre de la Première Nation de Pessamit.

Après avoir complété un baccalauréat en communications spécialisé en relations publiques, elle a travaillé pendant plusieurs années pour l’organisme Femmes Autochtones du Québec. En 2009, elle contribue à l’établissement du premier Centre de la Petite Enfance autochtone à Montréal, où elle assure aujourd’hui la présidence. Depuis décembre 2009, elle est heureuse de faire partie de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador à titre de conseillère aux communications pour la Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec.

Intervention

Montréal est aujourd’hui au huitième rang des villes canadiennes pour la population autochtone. Récemment constitué, un organisme de coopération, le Réseau pour la stratégie urbaine de la communauté autochtone de Montréal, regroupe les forces vives de la communauté, Amérindiens et Inuit, autour d’une même table où on retrouve également les organisations politiques, l’APNQL et la société Makivik, ainsi que des représentants gouvernementaux et municipaux. Le Réseau et son comité Art-Culture se sont fait les porteurs d’un projet visant l’établissement d’un LIEU culturel et artistique autochtone à Montréal pour 2017.

Ce sera un équipement d’envergure internationale dédié aux cultures premières et à leur expressions actuelles, un espace de création, un lieu d’échanges, de découvertes et d’apprentissages, un portail accueillant et ouvert qui saura faire le pont entre hier, aujourd’hui et demain, entre la ville et les communautés d’origine, entre le virtuel et le physique et entre toutes les nations autochtones du Québec, du Canada et du monde; un témoignage vivant de la première diversité culturelle de ce pays qui, de partout sur la planète, sera vu comme un symbole même de Montréal, métropole née de rencontres inédites en terre américaine.

La création d’une table de concertation impliquant tous les partenaires interpellés dans la faisabilité du soutien financier gouvernemental permettrait de franchir sans tarder les premières étapes si nous voulons que notre rêve devienne réalité pour les fêtes du 375e. Nous appelons à ce qu’elle soit instituée sans tarder pour que ce LIEU puisse voir le jour en 2017.

  Version imprimable Version imprimable