Crédits photos
 

Rendez-vous 2012

Pamela Kamar

Pamela Kamar

Directrice artistique
Vision Diversité

Biographie

Directrice artistique de l’organisme Vision Diversité depuis 2006, Paméla Kamar a fait ses études en communication à l’Université de Montréal et un DESS en gestion d’organismes culturels au HEC. Avec sa mère Aïda Kamar, elle cofonde en 2006 Vision Diversité, qui a pour mandat de mettre de l’avant le métissage humain tant à un niveau culturel, économique qu’éducatif. Sur le terrain, Vision Diversité conçoit, produit et présente, et ce, à longueur d’année, des projets de création, des événements culturels et des initiatives économiques pour faire réaliser au public et aux différents milieux à quel point l’apport de ce métissage est enrichissant.

Six ans plus tard, plus de 400 artistes accompagnés, une trentaine de créations originales, d’événements et de séries mises sur pied, elle crée Arometis, une aventure unique qui a permis à 17 artistes montréalais, aux univers multiples, de métisser leurs rythmes, leurs sonorités et leurs talents, sous la direction musicale de Nicolas Jobin. Est né de cette rencontre humaine, un album de 13 chansons offertes par les 11 auteurs-compositeurs du collectif et revisitées dans un surprenant métissage des instruments et des sonorités par l’ensemble du collectif. Cet album a récolté une nomination au dernier Gala de l’ADISQ dans la catégorie Album de l’année Musiques du monde. Parallèlement, elle dirige depuis 2010 la production du label de musique urbaine, K.Pone Inc. Musique avec des artistes tels que K.Maro, Imposs, Shy’m.

Intervention

Pour Vision Diversité, le volet Diversité et l’importance des expressions métissées pourtant clairement identifiés dans la vision et les objectifs n’a pas encore jusque-là fait partie concrètement des enjeux du plan d’action. La seconde phase devrait pouvoir clairement prendre position là-dessus et mettre de l’avant cette dimension en proposant des initiatives concrètes et leur financement.

Vitrine culturelle, ouverture vers de nouveaux partenariats, soutien des créateurs…

Par ailleurs, une démarche complémentaire viendrait, au niveau de la gouvernance, ajouter le souci de la diversité et de ses créateurs à chacun des dossiers et projets qui seront traités au cours de ce rendez-vous. Tenant compte du développement intensif de la scène artistique et culturelle métissée et de la présence de publics de plus en plus diversifiés, il serait important de mettre de l’avant, par des actions concrètes et par des initiatives de soutien et d’encadrement publiques et privées, le développement de cette composante du développement culturel montréalais qu’est son métissage artistique ainsi que les divers apports et influences issus de l’enracinement de diverses cultures dans notre culture québécoise.

Cette démarche doit pouvoir être intégrée comme recommandation et pistes d’action tant dans les grands évènements artistiques que dans le plan d’action des quartiers culturels. Elle favoriserait ainsi non pas une reconnaissance communautaire d’immigrants mais un brassage culturel et artistique montréalais dans la mixité et le métissage des artistes québécois, et surtout montréalais, quelque soient leurs origines.

Investir dans les arts et la culture - À ce niveau il s’agit de considérer que la diversité restant jusque-là parmi les parents pauvres du financement, un effort particulier serait déclenché dans cette seconde phase du plan pour soutenir solidement la consolidation des initiatives de diversification et la créativité métissée. Pour cela, il ne s’agit pas de renforcer uniquement des programmes existants, mais plutôt d’amorcer plusieurs étapes complémentaires :

  1. Faire le bilan des soutiens accordés aux artistes de la diversité et de ce que représente ce soutien proportionnellement au soutien culturel et artistique global ;
  2. Choisir délibérément d’accorder un pourcentage spécifique des budgets culturels à cette composante de notre développement culturel lui permettant de réellement prendre sa place ;
  3. Renforcer les programmes existants visant des soutiens spécifiques à une clientèle d’artistes en situation fragile et développer des soutiens visant le développement d’une créativité nourrie d’influences diverses proportionnellement au pourcentage adopté ;
  4. Modifier l’approche de ce soutien en le plaçant dans l’inclusion et la complémentarité avec l’ensemble du développement culturel et artistique et former les décideurs à une meilleure saisie de cette composante par le métissage des origines et des sensibilités de ces décideurs.

Montréal une métropole de diversité

Mettre de l’avant la mise en œuvre de la Convention internationale sur la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO en donnant à cette diversité des expressions une autre dimension. Participer à la promotion et à la mise en œuvre de l’Agenda 21 de la Culture au sein de la Commission de la Culture de CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis).

Dans ces deux stratégies, la dimension diversité est essentielle pour l’UNESCO et Montréal pourrait s’y imposer comme une véritable référence de diversité. Une diversité qui nourrit et enrichit notre développement culturel au Québec.

Le développement de la dimension Diversité et expressions métissées dans le cadre de la phase 2012-2017 du plan d’action permettrait de soutenir ces démarches et de promouvoir Montréal comme une métropole privilégiée de diversité.

  Version imprimable Version imprimable