Crédits photos
 
Accueil > Rendez-vous 2012 > Interventions > Stéphane Lavoie

Rendez-vous 2012

Stéphane Lavoie

Stéphane Lavoie

Directeur général
La TOHU

Biographie

Stéphane Lavoie est le directeur général de la TOHU, la Cité des arts du cirque. La TOHU est au cœur d’un engagement local et international de développement d’initiatives qui ont comme centres d’intérêt les arts du cirque, le développement durable et l’économie sociale. Aujourd’hui, la TOHU est reconnue de par le monde pour son dynamisme et l’originalité de sa triple mission. Depuis près de 20 ans, M. Lavoie est activement impliqué dans les milieux des arts de la scène et de la culture. Il a joué un rôle clé pour l’accueil de plusieurs artistes canadiens, européens et d’autres compagnies de passage au Québec et a participé à une multitude de comités consultatifs. Il est régulièrement appelé à siéger aux jurys de nombreux festivals internationaux (Festival Mondial du Cirque de Demain de Paris, Street Performer World Cup of Shizuoka, etc.).

Intervention

Bonjour,

Les citoyens de Saint-Michel et toute l’équipe de la TOHU sont fiers d’accueillir ce rendez-vous de Montréal métropole culturelle ici-même, dans Saint-Michel, entre un ex-dépotoir et une autoroute! Entre le futur 2e plus grand parc de Montréal et un quartier riche de ses communautés culturelles. Le signal que vous lancez en venant ici est clair : la culture est pour tous, partout sur l’île de Montréal. Mais aussi, la culture est et doit tenir compte des citoyens et de son environnement. La culture n’est pas un vase clos.

La TOHU est née d’un grand rêve; d’une volonté commune des intervenants du milieu cirque — le Cirque du Soleil, l’École nationale de Cirque, En Piste — d’affirmer le leadership de Montréal comme capitale internationale des arts du cirque et de constituer l’un des plus grands carrefours de diffusion, formation, création et production en arts du cirque au monde. Mais en choisissant de prendre racine ici, la TOHU a choisi d’embrasser un défi bien plus grand : celui du développement durable par la culture. C’est pourquoi elle a choisi d’inscrire à sa mission CIRQUE deux autres volets, reflétant ses préoccupations environnementales (TERRE) et citoyennes (HUMAIN).

Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que la TOHU a su se tailler une place de choix dans la métropole. Plus d’un million de visiteurs ont franchi ses portes depuis son ouverture en 2004. Grâce à sa programmation en salle ou sur sa place publique, à son exposition permanente, que vous avez pu admirer en entrant dans la salle, et à ses services professionnels, la TOHU travaille à la fois à soutenir le développement de son milieu et le développement des publics. En 2010, à l’initiative des acteurs clés du milieu cirque et des différents paliers de gouvernement, nous avons décidé ensemble d’aller encore plus loin et de créer le premier festival international en arts du cirque en Amérique du Nord : MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CIRQUE. Faisant découvrir la diversité des disciplines et la mixité des genres, le Festival a misé dès le début sur une formule éclatée. Avec sa manière unique d’envahir les quartiers, aux quatre coins de la ville, d’occuper les salles et les espaces publics, le Festival véhicule les valeurs de la TOHU «  ses murs », partout dans la métropole.

Le pavillon qui vous accueille aujourd’hui, certifié LEED OR Canada, offre aussi un accès privilégié au CESM. Érigée à l’entrée de ce site, qui a longtemps été « la poubelle de Montréal », la TOHU est un témoin privilégié de la métamorphose des lieux, qui constitue sans contredit l’une des plus belles initiatives de revitalisation urbaine par la culture jamais entreprise par la ville.

Une grande métropole culturelle ne peut remporter ce titre uniquement en accordant son attention au centre-ville : elle doit aussi miser sur ses quartiers. Saint-Michel continue d’être l’un des quartiers les plus sensibles au Canada. Depuis sa fondation, la TOHU a choisi de développer, par le biais de ses activités, comme la FALLA, des relations communautaires étroites, durables et à un niveau élevé de participation. Elle a également choisi d’adopter une politique d’embauche locale et d’accompagner certains jeunes du quartier dans une démarche d’intégration socioprofessionnelle. La TOHU propose également une programmation en arts visuels et en arts de la scène totalement gratuite qui enrichit la vie culturelle du quartier.

Grâce à cette convergence unique entre le CIRQUE, la TERRE et l’HUMAIN, la TOHU est de plus en plus citée comme un exemple de développement durable par la culture, à l’image des principes édictés par l’Agenda 21C. Nous ne nous percevons pas comme un « modèle exemplaire » mais bien comme un laboratoire qui explore, expérimente!

Bien sûr, parce qu’elle a une nature évolutive et un tempérament engagé, La TOHU veut faire plus et faire mieux… elle a encore de grands rêves. Pour la Cité des arts du cirque. Pour le quartier Saint-Michel. Pour le CESM. Grâce au soutien des ses partenaires publics et privés et grâce à toute son équipe, elle s’affaire à établir un véritable PÔLE CULTUREL pour le nord-est de Montréal.

  Version imprimable Version imprimable