Crédits photos
 

Rendez-vous 2012

Claude Corbo

Claude Corbo

Recteur
UQÀM

Biographie

Docteur en philosophie, Claude Corbo a été professeur au Département de science politique dès la création de l’UQAM en 1969. Il a ensuite occupé plusieurs fonctions de gestion académique, notamment comme vice-recteur à l’enseignement et à la recherche (1981-1986), avant d’accéder au rectorat de l’Université (1986-1996). Redevenu professeur en 1996, il assume de nouveau le rectorat de l’UQAM depuis 2008.

Auteur de plusieurs ouvrages traitant d’éducation, de politique ou de questions culturelles (notamment une anthologie du rapport Rioux sur l’enseignement des arts au Québec), Claude Corbo s’est toujours attaché à promouvoir l’accessibilité au savoir et à la culture. Membre de plusieurs conseils d’administration au cours de sa carrière, notamment d’institutions ou d’organismes culturels, il a été honoré, par exemple, en 1990 de l’Ordre national du Mérite de France, en 1996 d’un doctorat honorifique de l’Université McGill, en 2008 du Prix du Mont-Royal; et en 2010, il a été élu à l’Académie des sciences sociales de la Société royale du Canada.

Intervention

Montréal est une métropole culturelle renommée à travers le monde. Dans ce contexte, l’Université du Québec à Montréal est un acteur de premier plan par ses facultés des arts et des communications, par ses activités de création et de formation de la relève dans la quasi-totalité des disciplines artistiques et médiatiques.

Deux mots résument la contribution propre de l’UQAM à Montréal Métropole culturelle : ouverture et partenariat. L’ouverture est inscrite depuis 1969 dans le code génétique de l’UQAM à titre d’université publique vouée à l’accessibilité et à la démocratisation du savoir et de la culture. Le partenariat est aussi un moyen privilégié d’accomplir l’ouverture.

Qu’en est-il aujourd’hui de cette approche d’ouverture et de partenariat ?

Aujourd’hui, l’UQAM rend accessible à la population une vie culturelle riche et diversifiée avec neuf lieux de diffusion culturelle, une trentaine d’œuvres d’art public et l’expertise et le talent de ses professeurs, chargés de cours et étudiants.

Si l’UQAM bouillonne d’une effervescence créative au sein même de son campus, elle déploie aussi beaucoup d’énergie à faire sortir la culture de ses murs. Ainsi, l’UQAM s’est ouverte à des partenariats avec des acteurs importants du quartier afin de développer des projets qui ont un réel impact sur le milieu.

Par l’ouverture et le partenariat, l’UQAM projette les pratiques artistiques et culturelles dans des milieux où l’art n’a pas habituellement sa place mais où il peut faire une différence dans la qualité de vie des occupants. En voici des exemples :

Avec le CHUM, la réalisation d’œuvres d’art sur les palissades qui encerclent le chantier a permis à l’UQAM de créer une véritable galerie publique à ciel ouvert. Ou encore, en collaborant à la mise en œuvre d’une maison de la culture au sein même du CHUM, l’UQAM œuvre à faire de l’art un catalyseur de mieux-être.

Avec la Société de développement commercial du Village, l’UQAM met de l’avant des projets de repérage et de valorisation du patrimoine architectural. La collaboration vise aussi le développement d’installations d’art public dans la rue.

Avec les Habitations Jeanne-Mance, notre École de design conçoit des projets améliorant les axes de circulation, l’aménagement paysager et le mobilier urbain qui s’y trouve.

Et grâce au Partenariat du Quartier des spectacles, notre Université anime la Place Pasteur avec des installations éphémères créées par ses étudiants. Leur créativité alimente également le Parcours lumière où nos pavillons, notre Clocher et nos lieux de diffusion des arts s’illuminent, certains avec des projections médiatiques interactives, ajoutant une valeur à l’expérience des visiteurs du Quartier Latin.

Dans l’avenir

De façon générale, l’UQAM continuera à soutenir la vitalité et le développement de ses facultés des arts et des communications, de ses lieux d’exposition et de ses salles de spectacle, et de son rayonnement artistique et culturel. Elle demeurera un partenaire actif de la Place des festivals du Quartier des spectacles.

L’UQAM agira comme partenaire déterminé et déterminant dans la mise en œuvre du Programme particulier d’urbanisme du Quartier Latin. Elle compte ainsi saisir l’occasion du PPU pour mieux intégrer son campus à l’espace public. Pour ce faire, elle souhaite ouvrir davantage les murs de son campus sur la rue et optimiser les places avoisinant ses pavillons, comme la Place Pasteur et la Place Émilie-Gamelin.

Enfin, l’UQAM continuera de « s’ouvrir » à d’autres partenariats très prometteurs, notamment en jouant un rôle d’animation, d’accompagnement et de médiation de projets culturels émergeant dans divers quartiers de la métropole. Soyez assurés que, grâce au talent et au savoir de sa communauté, l’UQAM continuera d’œuvrer à enrichir la vie culturelle de la métropole au bénéfice de la population montréalaise, des visiteurs et touristes, et du rayonnement et de la réputation mondiale de Montréal.

  Version imprimable Version imprimable