Réseau des bibliothèques publiques de Montréal
Inscrire le slogan ici
Programmes d'animation

Les livres dans la rue - Les animatrices se remémorent

Les livres dans la rue

Animatrices et parapluiesPour les animateurs de l'activité Livres dans la rue, l'été est synonyme de moments précieux. Ils lisent une foule d'histoires, ils ouvrent la porte de l'imaginaire à des centaines d'enfants, ils déclenchent des rires et, dans bien des cas, ils permettent à des enfants de feuilleter un livre pour la première fois.

Trois des animatrices ont accepté de partager leur plus beau souvenir.

Des images pour des mots

Une fillette d'environ six ans est venue nous rencontrer au début de l'été. Même si elle ne savait ni lire ni écrire, j'ai tout de suite senti qu'elle aimait vraiment les livres. Elle tournait les pages avec soin, elle regardait attentivement les images et me racontait l'histoire à sa façon. Elle avait même compris qu'il y a des mots, tels « soudain » ou « et puis là », qui sont fort utiles pour raconter une histoire. Puis, lorsqu'elle m'a finalement laissée lui lire une histoire, elle a découvert que c'était tout aussi intéressant de connaître la vraie histoire. Elle était tout simplement charmante.

La petite Haïtienne

Wessica, 10 ans, revient d'année en année. Hier, elle m’a dit que nous lui avions donné le goût de lire. Elle a conservé tous les signets que nous lui avons fait dessiner à notre atelier de bricolage. Puisque c'est une activité libre, elle vient toujours faire un petit tour. Certains jours, elle ne reste que cinq minutes, mais d'autres fois, elle vient écouter les histoires au complet. Maintenant, elle lit des romans jeunesse et m'a d'ailleurs remis la liste de ses coups de cœur. Elle est la preuve que l'activité touche les enfants et leur donne le goût de lire.

Bonheur sous la pluie

C'était un jour de pluie. Nous n'étions pas certains si l'activité allait avoir lieu, mais nous sommes tout de même venus au rendez-vous. Seulement deux enfants se sont joints à nous. J'en ai profité pour lire un livre de Dominique Demers. C'est un roman qui ne se raconte pas à un grand groupe, mais quel beau livre! Ça s'est révélé un moment magique, très intime, où j'ai vraiment eu l'impression d'entrer dans leur imaginaire et de leur transmettre quelque chose. Puis, à partir d'un autre livre, nous nous sommes mis à « rapper » l'histoire tous ensemble. Bref, alors que c'était une journée où nous ne croyions rien faire, ce fut en fait un moment magique.