Centre d'histoire de Montréal Centre d'histoire de Montréal Centre d'histoire de Montréal
Centre d'histoire de Montréal
  Version imprimable Version imprimable
Liste des sujets patrimoniauxListe des sujets patrimoniaux

Le Théâtre Rialto

Rialto Façade du Rialto en 1936 avec l'affichage vertical et la marquise de fonte.

Au fil d'une promenade sur l'avenue du Parc, non loin de l'avenue Bernard, vous avez peut-être déjà remarqué sa façade avec ses arcs en demi-cercle ornés de motifs sculptés et ses fenêtres circulaires. Par contre, vous ne saviez peut-être pas que le Théâtre Rialto, classé monument historique par Québec et Ottawa, fut à l'origine un cinéma de quartier d'une facture très recherchée.

Le propriétaire actuel, un holding présidé par un homme d'affaires de Dollard-des-Ormeaux, a mis sur pied une fondation à but non lucratif afin de restaurer l'édifice. Avec l'aide des gouvernements et de la Ville de Montréal, il souhaite donner un second souffle à ce joyau du patrimoine cinématographique montréalais.

Construit en 1923-1924 selon les plans de l'architecte montréalais Joseph-Raoul Gariépy, spécialiste de l'architecture des hôpitaux et des théâtres, le Rialto s'inspire de l'un des plus prestigieux bâtiments néo-baroque du 19 e siècle, l'Opéra de Paris (1861-1875). Le décor intérieur, réalisé par l'artiste Emmanuel Briffa, décorateur d'une soixantaine de cinémas au pays, est «...tout de style Louis XVI, décoré à profusion de tentures magnifiques, marbres choisis, ébénisterie artistique, médaillons peints à la main, panneaux décoratifs originaux».

Dès son ouverture, le Rialto, avec ses commerces au rez-de-chaussée, s'intègre dans l'environnement commercial du Mile End. Dans la grande salle, qui compte 770 places au parterre et 600 au balcon, on présente, outre les projections, de nombreux concerts ou pièces de théâtre comme il est alors d'usage dans les cinémas montréalais. Précisons que l'aménagement initial comprend aussi une salle de bal, une salle de quilles et de billard de même qu'un jardin sur le toit. De quoi en faire un lieu de divertissement complet dans ce quartier, alors en pleine expansion!

Cette vocation culturelle s'est maintenue jusque dans les années 1990. Le théâtre était loué plus de 200 jours par année pour des projections, des spectacles, des tournages et des réunions communautaires. De plus, la troupe La La La Human Steps y possèdait ses locaux de répétition.

D'une richesse patrimoniale et culturelle unique, le Théâtre Rialto semblait promis à un meilleur avenir que certains de ses contemporains (le York et le Séville). Les divers intervenants dans le dossier du Rialto étaient unanimes sur la conservation de sa vocation culturelle. C'est une vocation commerciale que le nouveau propriétaire a voulu lui donner. La rénovation de l'édifice a suscité beaucoup de critiques de la part des groupes en patrimoine et de certains résidents du quartier.

Voir le thème relié à ce personnage

Voir le Clic d'où provient cette rubrique d'actualité patrimoniale
Recherche et rédaction par Nicolas-Hugo Chebin, Patrice Lalonde et Chantal Déry
Mention obligatoire: Centre d'histoire de Montréal

 
 
© Tous droits réservés, Ville de Montréal