Centre d'histoire de Montréal Centre d'histoire de Montréal Centre d'histoire de Montréal
Centre d'histoire de Montréal
  Version imprimable Version imprimable
Liste des sujets patrimoniauxListe des sujets patrimoniaux

L'Édifice Robillard: premier cinéma du Canada

Édifice Robillard Maison Robillard, Photo de J.-M. Larrue, 1998.

C'est sur Saint-Laurent, juste au nord de Viger, qu'est situé l'Édifice Robillard (nos 972-976). Le bâtiment de style néo-Renaissance - le même style que celui du Monument-National, un peu plus au nord - attire le regard, d'autant plus qu'il est aujourd'hui isolé, les bâtiments adjacents ayant été récemment détruits.

L'Édifice Robillard a une valeur historique et patrimoniale considérable. C'est, selon les données actuellement disponibles, le bâtiment actuel ayant abrité le plus ? théâtre professionnel à Montréal. Cette ancienne auberge construite en 1879 et transformée en hôtel en 1890, devenait le Gaiety Museum and Theatorium en 1891. Comme tous les établissements du genre, il abritait une salle des "curiosités" - essentiellement des personnages de cire à la manière du Musée Grévin de Paris - et une petite scène où se produisaient des artistes américains de variétés: chanteurs, danseurs, musiciens, prestidigitateurs, comédiens. La salle comptait près de trois cents places.

Quatre ans plus tard, l'établissement changeait de nom et de propriétaire. Délaissant la galerie de "curiosités", il devenait un théâtre de variétés et de vaudeville (américain) sous le nom de Palace Theatre. C'est à cette époque qu'il entra dans l'histoire montréalaise du spectacle. En effet, le 27 juin 1896, le Français Louis Minier, concessionnaire du célèbre cinématographe des frères Lumière, y réalisa la première projection cinématographique en salle au Canada. Montréal inaugura donc le Cinématographe deux jours avant New York et à peine six mois après Paris. Il s'agit bien de la première projection en salle puisqu'une expérience similaire avait été tentée en mai 1896 à l'extérieur, juste à côté du Palace, dans la cour de l'hôtel voisin, aujourd'hui disparu.

L'étonnante carrière de l'Édifice Robillard ne s'arrête pas là. En septembre 1896, il utilisait le cinématographe Lumière, devenant ainsi la première salle exclusivement cinématographique du Canada et, sans doute, la plus ancienne ou l'une des plus anciennes du continent. Les aléas de l'industrie cinématographique ne permirent pas le maintien de la salle qui redevint un théâtre, puis abrita une centrale téléphonique - l'une des plus vieilles de Montréal - et enfin des magasins.

L'état de ce bâtiment passablement rénové ne permet malheureusement pas d'en percevoir toute la richesse historique. Aucune plaque ni indication ne signale sa valeur pionnière.

Voir le personnage relié à ce thème

Voir le Montréal Clic d'où provient cette rubrique d'actualité patrimoniale

Recherche et rédaction par Nicolas-Hugo Chebin, Patrice Lalonde et Chantal Déry
Mention obligatoire: Centre d'histoire de Montréal

 
 
© Tous droits réservés, Ville de Montréal