Inspection des aliments Inspection des aliments Inspection des aliments
Inspection des aliments
  Accueil  
  Sécurité des aliments  
  Plaintes  
  Inspections  
  Condamnations  
  Service aux exploitants  
  Bref historique  
  Faits saillants annuels  
  Pour nous joindre  
----------------------
Plan du site
  Liste des contrevenants  
Inspection des aliments > Bref historique
  Version imprimable Version imprimable
Bref historique
   

En 1927, la ville de Montréal adoptait le premier règlement concernant les établissements d'alimentation et les restaurants suite à un épisode de fièvre typhoïde qui affecta 5 000 personnes et entraîna 533 décès. La source : du lait insuffisamment pasteurisé provenant d'une laiterie de Montréal.

Historique - CUMJusqu'à la création de la Communauté urbaine de Montréal (CUM), certaines municipalités de l'Ile de Montréal assumaient une large part des responsabilités en matière d'inspection des aliments. Outre les établissements de restauration et de vente au détail, la réglementation municipale visait des établissements de vente en gros ainsi que des abattoirs (sauf ceux sous inspection fédérale), des usines et des fermes laitières.

En 1972, la Communauté urbaine de Montréal prenait en charge l'inspection des aliments pour l'ensemble de l'Ile de Montréal, offrant alors le service aux 28 municipalités qui la composaient. Elle était alors responsable tant de l'élaboration de la réglementation (Règlement 93 et Ordonnance CE-93-1) que de son application.

L'engagement progressif du gouvernement provincial a modifié les responsabilités de la CUM. Ainsi, de 1984 à 2001, en vertu d'une délégation des pouvoirs du MAPAQ, le mandat de la CUM consistait à s'assurer que toute nourriture destinée à la consommation rencontrait les exigences des lois et règlements des gouvernements provincial et fédéral relatifs à l'inspection des aliments préparés, servis ou vendus sur son territoire dans les établissements de restauration et de vente d'aliments au détail.

Le 1er janvier 2002, la nouvelle Ville de Montréal intégrait le service d'inspection des aliments de l'ex-CUM et renouvelait l'entente de délégation avec le MAPAQ.

Depuis le 1er janvier 2003, le Règlement 93 et l'Ordonnance-93-1 ont été abrogés et la Division de l'inspection des aliments applique uniquement les lois provinciales et fédérale relatives à l'inspection des aliments.

En 2008, le mandat délégué à la ville de Montréal par le MAPAQ a été élargi pour inclure l'inspection de quelques 850 grossistes des secteurs de la transformation, de la distribution et de l'entreposage d'aliments.

Depuis 2010, le travail des inspecteurs, y compris leur communication avec la clientèle ciblée par leurs activités, est désormais appuyé par l'usage d'ordinateurs portables.

 
 
© Tous droits réservés, Ville de Montréal