L'interaction avec le public L'interaction avec le public L'interaction avec le public
Guide pratique
 
Accueil
Évaluer votre intérêt
  Niveau de participation  
  Démarche d'interaction  
  Règles générales  
  Contacts  
----------------------
Plan du site
 
    Voir aussi  
  > Sommet de Montréal  
  > Office de consultation publique de Montréal  
 

 
    Nos documents  
  ICONE PDF Politique de consultation et de participation publiques
[619 ko - 4 pages]
 
  ICONE PDF Guide pratique - promoteurs: L'interaction avec le public
[311 ko - 38 pages]
 
  ICONE PDF Guide pratique - citoyens: Participer à des consultations publiques
[305 ko - 32 pages]
 
 
Guide pratique L'interaction avec le public
Accueil
  Version imprimable Version imprimable
  Interaction avec le public  

Votre entreprise ou organisme élabore un projet – construction résidentielle, commerciale ou autre, modification de bâtiments ou développement d’un site – et, comme gestionnaire, vous souhaitez qu’il s’intègre bien au milieu. Vous vous demandez peut-être comment mettre à profit, pendant l’élaboration de votre projet, la connaissance que les citoyens ont de leur quartier ? Comment interagir avec eux afin de recueillir des compléments d’information et de prendre en compte leurs suggestions et leurs préoccupations ? Vous êtes intéressé mais vous ignorez comment faire ? Vous souhaitez que l’exercice d’interaction avec le public s’appuie sur des règles permettant d’en assurer la crédibilité et de préserver la confiance du milieu ?

C’est pour favoriser le libre recours à des processus d’interaction avec des citoyens dès l’étape d’élaboration des projets que la proposition d’un guide, destiné tant aux promoteurs privés que publics et communautaires, a été retenue au Sommet de Montréal.

Le guide suggère une méthode par étapes pour aider un promoteur à préciser son intérêt, à évaluer l’opportunité d’interagir avec le public et ensuite, s’il en décide ainsi, à réaliser la démarche retenue. Comme il s’agit d’une démarche volontaire, le promoteur se garde toute la latitude nécessaire en procédant par étapes.

À la lecture de ce document, vous pourrez donc :

  • évaluer votre intérêt et, le cas échéant, préciser le niveau de participation souhaité;
  • selon votre décision, réaliser une démarche d’interaction et vous familiariser avec certaines règles générales favorisant un lien de confiance avec les citoyens.

Vous êtes invité à utiliser ce guide en tout ou en partie, selon vos besoins. Il a été préparé conjointement par le Chantier sur la démocratie mis en place dans le cadre du Sommet de
Montréal et par l’Office de consultation publique de Montréal.

Bonne préparation et surtout, bon échange avec les citoyens !

 

?

POURQUOI INTERAGIR AVEC LES CITOYENS
PENDANT LA PHASE D’ÉLABORATION D’UN PROJET ?

C’est souvent au moment de la consultation publique, dictée par des obligations légales, que les citoyens sont en mesure d’exprimer, pour la première fois, leurs préoccupations sur un projet. Or, lorsqu’ils émettent des réserves ou des objections à cette étape, il peut s’avérer plus difficile d’en tenir compte pour les promoteurs car le projet est presque finalisé. Il a déjà fait l’objet d’analyses approfondies et des sommes parfois importantes ont été engagées pour la réalisation d’études, la production de plans, etc. « On aurait dû s’enquérir des préoccupations des citoyens plus tôt, on aurait épargné temps et argent », entend-on souvent.

En effet, plus tôt les citoyens ont l’occasion d’exprimer leurs préoccupations, plus il est facile de tenir compte de leur avis et de prendre leurs suggestions en considération.

De manière générale, cette façon de faire présente le double avantage d’augmenter les chances que les projets s’intègrent bien à leur milieu d’accueil et de diminuer les risques qu’ils soient contestés et même rejetés.

Dans le domaine de l’environnement, les autorités gouvernementales encouragent l’interaction avec le public en amont et invitent les promoteurs à consulter les citoyens le plus tôt possible, soit au moment d’évaluer les impacts et d’entreprendre les études. Lorsque les conditions d’insertion dans le milieu sont ainsi étudiées avec la contribution du public concerné, les chances que les projets soient acceptés socialement augmentent.

Selon plusieurs promoteurs, même si une intervention en amont exige des ressources et du temps, l’exercice atténue d’autant les difficultés auxquelles ils risquent d’être confrontés aux autres étapes de la réalisation du projet.

Soulignons que certaines villes canadiennes encouragent cette façon de faire qui permet l’émergence de projets soutenus par la communauté.

 
 
© Tous droits réservés, Ville de Montréal