Toponymie Toponymie Toponymie
Toponymie
Accueil
La toponymie expliquée
La toponymie à Montréal
Les citoyens et la toponymie
Répertoire historique des toponymes
----------------------
Plan du site
Répertoire historique des toponymes montréalais
Accueil > La toponymie expliquée > Catégories de toponymes
La toponymie expliquée
  flèche blanche À quoi sert la toponymie?  
  flèche blanche Catégories de toponymes  
  flèche blanche Lexique  
La toponymie expliquée
  Version imprimable Version imprimable  

Catégories de toponymes

Lorsque l'on veut nommer un lieu public, on se demande d'abord à quelle sorte de désignation on veut procéder. En d'autres termes, on s'interroge sur l'intention de cette attribution. Est-elle honorifique, commémorative, historique, géographique ou thématique? De manière générale, on s'entend pour définir ces différentes désignations de la façon suivante :

La désignation honorifique s'applique lorsqu'une personne s'est particulièrement distinguée au sein de la communauté et que son rayonnement sur le plan national ou international a été remarquable dans un domaine donné. Par exemple, la rue Lucie-Bruneau a été nommée en l'honneur d'une personnalité reconnue, entre autres, pour son dévouement aux personnes handicapées.

Elle s'applique aussi lorsqu'on veut honorer un précurseur dans un domaine d'activités scientifiques, culturelles, etc. ou une personne qui, en raison de circonstances exceptionnelles, s'est fait connaître comme un modèle de courage et de détermination physique ou morale, ou dont la noblesse des valeurs a su inspirer son milieu de façon significative. Par exemple, le belvédère Terry-Fox honore un Canadien célèbre pour son marathon entrepris en 1980 afin de sensibiliser la population à la lutte contre le cancer.

La désignation commémorative

La désignation commémorative évoque une personne, comme dans le cas de la rue Germaine-Guèvremont, ou l'oeuvre majeure d'une personnalité, tel le parc du Bonheur-d'Occasion, titre du premier roman de Gabrielle Roy, ou encore rappelle un événement marquant dans le cadre de célébrations particulières, telle la place du Commerce désignée pour commémorer le 100e anniversaire de la Chambre de commerce de Montréal.

La désignation historique

La désignation historique s'emploie pour honorer des personnages historiques, par exemple, des pionniers, tel le parc Marguerite-Bourgeoys, l'ancêtre d'une famille, comme la place Urbain-Baudreau-Graveline, ou encore une famille ancienne d'un quartier comme la rue de la Famille-Dubreuil. L'histoire universelle peut être aussi une source d'inspiration pour ces désignations.

La désignation géographique

La désignation géographique fait appel aux traits caractéristiques physiques ou géographiques d'un lieu, comme dans le cas de l'avenue des Marronniers ou celui du parc du Bout-de-l'Île.

La désignation thématique

La désignation thématique est utilisée lorsqu'un projet de développement urbain regroupe plusieurs emplacements à nommer. Elle permet d'honorer des personnalités associées à un domaine particulier, par exemple, la musique ou l'architecture, sans que ces personnalités aient nécessairement de liens avec le lieu nommé. Ainsi, les voies d'un secteur du quartier Pointe-aux-Trembles ont été nommées à l'occasion du 100e anniversaire de la fondation de l'Ordre des architectes du Québec en hommage à des architectes dont les travaux ont été réalisés dans le centre de la ville.

 
 
© Tous droits réservés, Ville de Montréal