Toponymie Toponymie Toponymie
Toponymie
Accueil
La toponymie expliquée
La toponymie à Montréal
Les citoyens et la toponymie
Répertoire historique des toponymes
----------------------
Plan du site
Répertoire historique des toponymes montréalais
  Version imprimable Version imprimable  

Parc Ethel-Stark

La Ville dévoile la nouvelle dénomination du parc Claude-Jutra, en l'honneur de madame Ethel Stark (1910-2012). Le parc Ethel-Stark se trouve dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, à l'angle des rues Prince-Arthur Ouest et Clark.

Ethel Stark nait à Montréal le 25 août 1910 dans une famille juive d'origine autrichienne. Violoniste virtuose, elle fréquente, de 1928 à 1933, la prestigieuse école de musique de Philadelphie: le «Curtis Institute of Music». C'est là qu'elle s'initie à la direction d'orchestre, un champ d'activité où les femmes étaient absentes à l'époque. En 1934, elle est la première Canadienne à exécuter un solo sur les ondes d'une émission radiophonique américaine. Après quelques années passées à travailler comme violoniste à New York ou en tournée à travers l'Amérique du Nord, elle fonde le «New York Women's Chamber Orchestra», nommé plus tard le «Women's Little Symphony of New York», un orchestre formé uniquement de femmes.

En 1940, de retour à Montréal, elle fonde avec la mécène Madge Bowen la Symphonie féminine de Montréal, premier orchestre symphonique féminin jamais créé au Canada, orchestre qu’elle dirige pendant 28 ans. Au cours de sa carrière, elle a reçu de nombreuses marques de reconnaissance, dont le prestigieux titre de grande officière de l’Ordre national du Québec, en 2003. Ethel Stark a certainement contribué à affirmer la présence des femmes dans le monde de la musique symphonique au Québec. Elle décède le 16 février 2012. Elle est inhumée dans le cimetière Spanish and Portuguese à Montréal.

Madame Stark est liée au quartier du Plateau-Mont-Royal de plusieurs manières. Elle a d'abord résidé sur l'avenue de l'Esplanade pendant sa jeunesse. Elle a ensuite vécu sur l'avenue du Mont-Royal Ouest de 1939 à 1950. Par ailleurs, le premier concert de la Symphonie féminine de Montréal a lieu le 29 juillet 1940 à l'auditorium Le Plateau.

Cette dénomination s'inscrit dans le cadre de l'opération Toponym'Elles, une banque de 375 noms féminins mettant en valeur la contribution des femmes dans notre histoire et visant à augmenter le nombre de femmes commémorées dans la toponymie montréalaise.

Cette album photo ne peut être visionné sans la dernière version de "Flash Player" "Flash Player"

 
 
© Tous droits réservés, Ville de Montréal