Bureau du mont Royal Bureau du mont Royal Bureau du mont Royal
Bureau du mont Royal
 
Accueil > Site patrimonial du Mont-Royal
  Version imprimable Version imprimable

Site patrimonial du Mont-Royal

Le mont Royal, un trésor à la fois historique et naturel

La nature côtoie la ville

Le mont Royal est à la fois une forêt au-dessus de la ville, un site de rassemblement et de détente et un repère géographique incontournable. Son patrimoine bâti, paysager, naturel, artistique, funéraire, commémoratif, archéologique et ethnographique lui confère une valeur inestimable. De fait, le mont Royal a acquis une grande importance identitaire et emblématique non seulement pour Montréal, mais pour le Québec tout entier.

Le 9 mars 2005, en vertu de la Loi sur les biens culturels, le gouvernement du Québec a adopté le décret de l'arrondissement historique et naturel du Mont-Royal, un geste sans précédent donnant une protection nationale à un site naturel chargé d'histoire.

Ce statut entraîne des obligations pour les citoyens, les entreprises et les institutions qui sont propriétaires d'un terrain ou d'un immeuble situé sur les quelque 750 hectares que comprend le territoire reconnu. Par exemple, toute personne qui veut :

  • construire ou démolir un immeuble, en totalité ou en partie;
  • effectuer une réparation ou modification touchant l'apparence extérieure d'un immeuble;
  • diviser, subdiviser ou morceler un terrain;
  • remplacer ou détruire une affiche, une enseigne ou un panneau-réclame...

doit obtenir auparavant l'autorisation de la ministre de la Culture et des Communications.

La Loi sur le patrimoine culturel, entrée en vigueur le 19 octobre 2012, remplace la Loi sur les biens culturels de 1972. L’appellation Arrondissement historique et naturel du Mont-Royal est changée pour celle de Site patrimonial du Mont-Royal.

Le périmètre du site patrimonial du Mont-Royal

Le gouvernement du Québec a établi le périmètre du site patrimonial en tenant compte des caractéristiques intrinsèques du mont Royal. Ce territoire comprend les trois sommets du mont Royal – le sommet Mont-Royal, le sommet Westmount et le sommet Outremont –, d'importants quartiers résidentiels, des institutions religieuses et éducatives, des cimetières ainsi que plusieurs monuments et sites historiques. Il touche quatre arrondissements de Montréal – Ville-Marie, Le Plateau-Mont-Royal, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et Outremont – ainsi que la Ville de Westmount.

Comprendre la toponymie du mont Royal et du Mont-Royal

Selon la Commission de toponymie du Québec, voici les règles à suivre :

  • On écrit mont Royal, sans majuscule, sans trait d'union, lorsqu'on réfère à la montagne, comme pour le mont Saint-Bruno et le mont Saint-Hilaire.
  • Dans tous les autres cas, le toponyme prend une majuscule et un trait d'union :
  • Bureau du Mont-Royal
  • Table de concertation du Mont-Royal
  • Parc du Mont-Royal
  • Mois du Mont-Royal
 
 
© Tous droits réservés, Ville de Montréal