Partager

Motifs à dire

Série : Périmètres 

« Ma fascination pour le tissage est née de mon étude de la peinture. La matérialité stricte du canevas et son statut d’objet m’intrigue plus que la peinture en soi. Ma réponse : tisser la toile pour mieux la transformer. Puissant, l’entrelacement des fibres me fait plonger au coeur de la métaphore. En poursuivant mes recherches dans le domaine du tissage, le lien étymologique entre les mots texte et textile a imposé l’adoption du papier comme matériau. En superposant les fils de papier; papier qui porte en lui de multiples usages je manipule inlassablement le pouvoir évocateur de cette matière. Ses symboles de transmission des idées et du savoir, de noblesse et d’intimité m’inspirent et, scrupuleusement, je les transforme et je les tisse afin de provoquer un dialogue, une sorte de logique interne entre la substance et la forme. 

Comment le respect de la matière peut-il être évocateur ou porteur de sens ou d’émotions?

Obéissant à des gestes à la fois instinctifs et minutieux, je croise, je plie, je triture. Chaque interstice cache ou dévoile la création d’une ligne. C’est ma façon de travailler la toile. Ma réaction matérielle et physique à la peinture. Le sujet devient objet. L’abstraction dévoile l’intimité du geste.

Plus précisément, la série des Périmètres est le résultat d’une étude approfondie d’une technique de tissage nommée les effets factices. J’ai exploré cette famille de motifs pour son infini potentiel d’effets visuels mais aussi pour la poésie de son appellation. Notre manière d’utiliser le langage n’est-elle pas truffée d’effets factices? Les beaux discours dissimulent si souvent la trame d’une histoire tissée de mensonges. » 

Crédit photo : Bernard Dubois

Domaine artistique

Stylisme / Mode / Textile

Materiaux

Coton, lin, papier
Motifs à dire

Participation