Jean-Philippe Luckhurst-Cartier, « Sweet Dreams Lachine », 2016. Une installation performative inspirée d’une escapade motorisée sur deux roues en terre lachinoise.

La silhouette de l’artiste vue à travers la vitre d’un aquarium rempli de poisons colorés

Description

Photo extrait du vidéo projeté lors de la performance artistique de Jean-Philippe Luckhurst-Cartier, « Sweet Dreams Lachine », 2016. À la suite d’une résidence d’un mois à explorer Lachine en scooter, Jean-Philippe Luckhurst-Cartier a présenté une œuvre composée d’impressions historiques, anecdotiques et symboliques d’un territoire qui le dépasse. Adoptant la posture du flâneur et du touriste tel un Baudelaire rencontrant un curieux Bégin, Luckhurst-Cartier explore le leg de René-Robert Cavelier de LaSalle dans une suite d’images performatives. Œuvre présentée lors du finissage du projet QUI NE DIT MOT. Conseiller à la mise en scène : Félix-Antoine Boutin Caméra: Sophie Bédard Marcotte

Source

Jean-Philippe Luckhurst-Cartier