Blogue

14 novembre 2017

René Lapierre reçoit le Grand Prix du livre de Montréal

«L’amour n’est pas une affaire personnelle. C’est un désastre, une impudicité, une détresse, une bonté. Aimer c’est effrayant, mais c’est notre seule chance. Notre dernière, je veux dire.» René Lapierre, Les adieux

 

Félicitations à l’auteur René Lapierre, lauréat du Grand Prix du livre de Montréal 2017 pour son recueil de poésie Les adieux, publié aux Éditions Les Herbes rouges. Cet important honneur littéraire de la Ville de Montréal, accompagné d’une bourse de 15 000 $, lui a été remis le 13 novembre dernier lors d’une cérémonie animée par l’auteure et journaliste Claudia Larochelle à la Chapelle historique du Bon-Pasteur.

«C'est un très grand honneur et, aussi, en terme d'écriture, une forme de responsabilité, a mentionné le lauréat. Cet honneur n'appartient pas à un individu, mais à une discipline. On n'écrit pas et on ne lit pas seul, mais entouré de tout ce qui est créé. C'est avec une vive émotion que je reçois l'honneur qui est fait à ce recueil.»

Le jury

Le jury qualifie l’œuvre de «puissante, effrayante de beauté et surtout capable d’une grande hospitalité envers la vie. Œuvre majeure, aux allures testamentaires, Les adieux donne à voir l’existence et la traversée du temps avec une ampleur empreinte de ludisme et d’humour. C’est la fragile humanité qui est ici accueillie dans une écriture sans drame par laquelle la folie du monde contemporain est dénoncée. Dans cet évangile laïc, l’indignation alors nous apparaît comme un don. Ce recueil accompagnera les lecteurs longtemps.»

Le travail du jury a été colossal, plus de 200 œuvres ayant été soumises.

Dirigé par l’auteure et professeure Catherine Mavrikakis, il était composé de :

  • la poète Martine Audet;
  • la professeure émérite et vice-présidente de la Fondation Émile-Nelligan, Marie-Andrée Beaudet;
  • l’auteur, poète, comédien et metteur en scène, Simon Boulerice;
  • le libraire et propriétaire de la librairie L’Écume des jours, Roger Chénier;
  • la bibliothécaire Caroline Cyr La Rose.

Soulignons que Mmes Catherine Mavrikakis et Martine Audet sont également membres de l’Académie des lettres du Québec.

Pour en savoir plus :

Les finalistes

Le Grand Prix du livre de Montréal