Blogue

29 novembre 2016

Lancements et performance au Musée de Lachine

Dimanche dernier avait lieu le finissage du projet d’art contemporain Qui ne dit mot au Musée de Lachine.

En plus d’une performance de l’artiste Jean-Philippe Luckhurst-Cartier, cette journée de clôture a été l’occasion de lancer les ouvrages réalisés par les auteurs Daniel Canty et Marc-Antoine K. Phaneuf. Ces réalisations font suite aux résidences que les trois créateurs ont faites au Musée, à l’invitation de la commissaire Eve Katinoglou.

Il faut souligner que c’est par un bel effet d’entraînement que l’ensemble du projet Qui ne dit mot s’est élaboré, d'abord par une proposition de l’historien de l’art Laurier Lacroix, qui en a été l’élément déclencheur. Ce dernier a conçu une exposition autour des œuvres de Lisette Lemieux en relation avec l’écriture : L'essence des mots. Tout au long du projet, le corpus de bas-reliefs et de sculptures de l’artiste Lisette Lemieux a résonné aux côtés des œuvres de la collection du Musée réunies par Eve Katinoglou et des narrations vagabondes nées au fil des résidences des créateurs invités.

Durant la journée de clôture, le projet en est venu à inclure l’écrit dans l’œuvre, tout autant que l’écrit à l’œuvre. Dans des actions visant la persistance, le Musée a fait le lancement des objets littéraires de Marc-Antoine K. Phaneuf et de Daniel Canty et a mis en ligne un texte de Laurier Lacroix commentant le travail de Lisette Lemieux.

Pour plus d'information sur ces ouvrages et ce texte en ligne