Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
Anne Xuan-Lan Nguyen, ambassadrice de Ville-Marie

Utiliser ses bourses pour aider les autres!

Sommet #Jeunesse375MTL
Publié le
14 juin 2017
Découvrir à 14 ans qu’à 15 minutes de chez elle, des jeunes de son âge n’avaient pas les mêmes ressources qu'elle pour s’épanouir a été un choc pour Anne Xuan-Lan Nguyen. Trois ans plus tard, l’ambassadrice de Ville-Marie au Sommet Jeunesse multiplie les actions pour donner au suivant.

Texter pendant des heures en regardant la télé, très peu pour cette étudiante de 17 ans, qui vient de terminer sa première année de cégep au collège Jean-de-Brébeuf. Son horaire semble aussi rempli que celui d’une famille de quatre, sauf qu’en plus, elle trouve le temps de faire du bénévolat.

« Mon engagement a commencé dans les conseils étudiants et les sports, mais ma conscience sociale s’est éveillée quand je suis devenue monitrice au camp Plein Air à Plein Cœur, raconte Anne. J’ai décidé que je voulais revoir ces jeunes pendant l’année et j’ai proposé un projet aux responsables du camp, pour qu’on puisse les sortir quelques fois dans l’année. »

À l’occasion de la 3e édition de la conférence de la femme et du leadership de Montréal, Anne a été invitée à titre de conférencière jeunesse pour présenter son entreprise étudiante (VETS).

Sourire vrai

Son jeune âge n’a jamais fait douter Anne qu'elle réussirait ce qu'elle entreprenait. Mettant à profit ses activités parascolaires en entrepreneuriat, elle s’est entourée de mentors et de collaborateurs pour que son projet De l’air frais pour un sourire vrai prenne vie. C’est ainsi qu’elle a pu faire découvrir différents endroits de la ville aux jeunes de milieux défavorisés. Ils ont fait quatre sorties ensemble, dont de la raquette sur le mont Royal et la visite du Musée des beaux-arts.

« Oui, même si l'on est jeune, on peut faire des demandes de subvention… et les obtenir! Bon, j’ai comblé les frais de collations et de transport avec mes propres bourses, mais sans mon équipe de bénévoles, je n’aurais jamais pu organiser ces sorties. »

Oui, vous avez bien lu, cette récipiendaire des médailles du Lieutenant-gouverneur et du Gouverneur général pour la jeunesse a partagé une partie de ses bourses d’excellence avec d’autres jeunes, pour être certaine qu’ils puissent accéder aux activités qu’elle leur avait organisées.

Étoile filante

« Je ne sais pas encore ce que je veux faire plus tard, mais c’est la jeunesse qui m’intéresse. J’aimerais œuvrer dans un domaine qui me permettrait d’être en contact direct avec les jeunes et aussi promouvoir des habitudes de vie plus saines. Depuis que je suis petite, j’adore jouer au flag football, au hockey, au frisbee et au soccer », continue-t-elle.

Anne joue au flag-football et le coah également

D’ailleurs cette année Anne a coaché l’équipe cadette de son Collège au flag football, tout en étant membre des équipes de hockey et de frisbee. Est-ce son grand cœur? Son intelligence aiguisée? Son empathie naturelle? Son goût de l’entrepreneuriat? Anne a ce petit quelque chose qui nous fait dire qu’on le reverra certainement sur nos écrans radars dans les prochaines années…

Car comment ne pas craquer pour cette étoile filante, qui a refusé la bourse américaine Morehead-Cain, une décision difficile admet-elle, mais nécessaire, afin que ses nombreux projets ne tombent pas à l’eau.

« Le programme m’intéressait beaucoup, mais tous les projets que j’ai entamés sont au Canada et j’ai un fort sentiment d’appartenance à Montréal et à mon collège. Je m’en vais en cégep 2 et j’ai pris beaucoup d’engagements, je ne voulais pas tout abandonner, je suis en train de préparer ma relève. Je pourrai faire une autre demande plus tard. »

Un lieu qui t’allume à Montréal ?
Le parc du Mont-Royal

En un mot, c’est quoi l’engagement pour toi ?
« Life-changing » (Je ne trouve pas de terme en français qui traduit cette idée exactement... Dans la mesure où l'engagement est transformateur pour soi, mais change également les vies des gens de notre communauté bénéficiant d'un impact direct de notre engagement.)

En une phrase, ton rêve pour Montréal ?
Je rêve que Montréal rayonne aux quatre coins du monde en tant que ville d'avant-garde en matière de droits et d'occasions pour tous.

375 ans d'histoire, ça se fête!
En 2017, Montréal bouge, se réinvente, s'éclate et se souvient. Revisitez l'histoire de notre belle métropole et découvrez des projets urbains qui transforment notre milieu de vie.
Célébrez, cliquez ici