Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
Élizabeth Stefanka, PDG de Stefanka

Quand l'intelligence s'empare de la mode

Publié le
13 avril 2017
En ajoutant une bonne dose d'intelligence aux vêtements, des créateurs montréalais transforment la mode... et le monde!

Appeler le 811 lorsqu'on a un problème de santé est tout à fait normal. Mais dans une réalité pas si lointaine, nos vêtements identifieront le mal dont on souffre avant même que nous ayons le temps de mettre la main sur le téléphone. Bienvenue dans le monde de la mode intelligente, où Montréal occupe un rôle central!

« Le domaine connaît une évolution impressionnante, note Valérie Lamontagne, designer, également doctorante et enseignante au département de design de l'Université Concordia. Il y a dix ans, jamais je n'aurais imaginé que nous serions si avancés en fashion tech aujourd'hui. »

La mode intelligente se décline en trois volets. Le plus connu est celui des « technologies portables », ces accessoires qui, grâce à des capteurs, enregistrent différentes données essentiellement liées à la santé. Les bracelets d'entraînement et la Apple Watch en sont de bons exemples.

Le second aspect est le fashion tech, qui va plus loin en combinant technologie et design pour créer des effets de style.

«La recherche est souvent assez chère et complexe, alors la fashion tech est utilisée davantage lors de défilés que sur des vêtements de tous les jours», souligne Valérie Lamontagne.

Finalement, on trouve les tissus intelligents qui, à l'aide de composantes électroniques intégrées à même leur structure, permettent de collecter, de conserver et de transmettre des informations. Ils s'adressent évidemment à l'industrie du vêtement, mais aussi à une foule de secteurs, dont ceux de la biochimie, de l'aérospatial et de l'architecture. Valérie Lamontagne imagine par exemple que des textiles intelligents pourraient être intégrés au réseau d'aqueduc afin que les employés de la Ville soient avertis lorsque des tuyaux sont endommagés.

La cabine intelligente

Une foule d'entrepreneurs et de créateurs montréalais expérimentent la mode intelligente, dont Élizabeth Stefanka, PDG de Stefanka. Son entreprise a notamment développé une cabine d'essayage qui analyse la morphologie des clients en vue de leur proposer des vêtements prêts-à-porter adaptés à leur silhouette. Déjà, les compagnies Simons et Lilianne Lingerie expérimentent cette technologie.

La cabine intelligente de Stefanka permet non seulement aux gens de trouver un vêtement parfaitement ajusté en peu de temps, croit sa créatrice, mais elle aidera aussi les entreprises à revoir leur mode de production grâce aux données recueillies. « Les compagnies fabriquent des vêtements en masse et les surplus sont jetés. C'est un cycle qui n'est pas durable. La mode doit devenir plus performante. » Ou, dit autrement, plus intelligente!

 

Événement Printemps numérique 

À la fin mars dernier, amateurs de mode et designers se sont rassemblés au Musée McCord pour un 5 à 9 sous le thème Montréal fashion tech. L'événement lançait la quatrième édition du Printemps numérique, qui souligne chaque année la créativité des Montréalais dans le domaine technologique. Pas moins de 150 activités auront lieu jusquau 21 juin; jetez un œil à la programmation!