Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
L'équipe de la serre du Quartier nourricier

Nourrir le quartier

Inauguration du Quartier nourricier dans Centre-Sud
Publié le
21 juin 2017
Maillon visible d’un engagement public, privé et communautaire, ce premier projet d’agriculture urbaine d’envergure prend racine dans le quartier Centre-Sud, et c’est toute la communauté qui s’en nourrira...

L’idée a germé en 2014. Les premières graines ont été semées en mars dernier. Et en mai, ils étaient plus de 700 citoyens à célébrer la naissance de leur « quartier nourricier ».

« Il s’agit d’un vaste projet élaboré par un collectif d’organismes, qui travaillent en collaboration dans des mandats complémentaires soutenant la vision globale du Quartier nourricier, résume Roxanne L’Écuyer, directrice générale de la Société écocitoyenne de Montréal. Tout était à faire. Même le site était à décontaminer... »

Intérieur de la serre du Quartier nourricier

Des produits sains dans un quartier sain 

Ce ralliement s’est orchestré autour d’une préoccupation commune : la sécurité alimentaire. Sainte-Marie baignait alors dans un désert alimentaire, sans épiceries ou marchés. Les dépanneurs s’avérant la principale ressource pour faire les courses, il était difficile pour les résidents de mettre la main sur des produits frais et sains.

Le Quartier nourricier offre ainsi plus que des tomates fraîches. Le projet prend racine à quatre niveaux, créant ensemble un système alimentaire solidaire et écologique dans le quartier Centre-Sud. En découle l’une des initiatives d’agriculture urbaine les plus ambitieuses en Amérique du Nord.

Un projet, quatre volets

Construite expressément pour le Quartier nourricier, la serre multifonctionnelle incarne bien la mission du premier volet du projet : une production d’aliments sains et de plants potagers, sans pesticides ni fertilisants. Des jeunes en réinsertion sociale s’y dédient.

La serre, et la pergola qui s’y annexe, se veut aussi un rendez-vous pour le volet formation. Des visites éducatives sont organisées dans la serre, alors que la pergola devient un espace public citoyen qui accueillera conférences, ateliers et autres activités variées, choisies de concert avec le comité d’action de mobilisation citoyenne.

Le volet mise en marché prend forme dans le Marché solidaire Frontenac, dont les infrastructures ont été rehaussées en 2016. Les gens du quartier peuvent s’y procurer les produits de la serre, à prix abordable.

Visite de la serre

Espace commun mobilisateur

Enfin, Roxanne L’Écuyer résume le quatrième volet, l’implication et la mobilisation citoyenne.

« On se réapproprie un lieu, qui autrefois était abandonné et peu connu des citoyens. Même le parc Walter-Stewart, maintenant intégré au Quartier, a été réaménagé. Les gens attendaient cet espace commun : on écoute leurs propositions et on les invite à se mobiliser pour qu’il réponde à leurs besoins. »

 

« Le Quartier nourricier se veut une démarche. Il y a une vision, dont découlent plein de petits projets et initiatives. On travaille avec les citoyens sur la qualité de vie et le tissu social dans le quartier. Forcément, ça fait des petits » conclut la directrice générale de la Société écocitoyenne de Montréal.

Visitez le Marché solidaire Frontenac, tout près du métro Frontenac, pour vous approvisionner en produits frais, directement de la serre!