Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
Jogger avec bébé

Mon jogging, ma poussette, mon parcours

Courir avec bébé à Montréal
Publié le
30 juin 2017
C’est en courant vers le parc Maisonneuve que Véronique a découvert le quartier Angus à Rosemont. Son conjoint et elle y ont donc acheté leur première propriété, un joli rez-de-chaussée à un kilomètre du grand parc où, pendant des années, au petit matin, elle enchaînait les boucles de 2,8 km à bon rythme. Puis, son ventre s’est arrondi…

« Ce n'est pas un petit pyjama qu'on a acheté en premier, mais une poussette de course rouge pompier, raconte Véronique. J'imaginais bébé roupiller en plein air pendant que je m'adonnais à ma passion. »

Quand bébé choisit le parcours

Or, bébé a révélé des goûts différents pour le dodo.

« Pour la sieste, mon fils préférait les bruits de la ville aux chants des oiseaux. J'ai donc découvert le quadrilatère extérieur autour du Jardin botanique et du parc. C'était moins bucolique, mais le trajet proposait 4,5 km sans feu de circulation et avec un dénivelé intéressant, notamment l'interminable côte du boulevard Pie-IX, qui donne un sacré bon entraînement ! » résume la coureuse.

Pendant ce temps, la copropriété devenait étroite pour les besoins de la petite famille. Déménager, d'accord, mais il n'était pas question de s'éloigner du parc ni du Jardin botanique, qui permet d'effectuer une boucle en 8 de trois kilomètres et de croiser parfois les deux renards roux du coin.

Jogger avec bébé

« Alors on est tombés amoureux d'un bungalow... encore plus près du parc ! », s'enthousiasme Véronique.

L'asphalte impeccable du Jardin botanique et les sentiers en très bon état du parc Maisonneuve ont ainsi pu accueillir un nouveau poupon dès ses premiers mois.

« Il n'y a ni chaîne de trottoir, ni nids de poule, ni autre obstacle dérangeant », énumère la jeune mère de famille.

Point de rencontre des copines

Le café étant un carburant populaire auprès des nouvelles mamans, Véronique n'hésite pas à prolonger son trajet vers la rue Masson, où plusieurs cafés accueillants pour les familles ont pignon sur rue.

Et si d'aventure la coureuse a envie d'un décor plus urbain, elle garde le rythme jusqu'au viaduc de la voie ferrée, près d'Iberville, avant de se lancer sur la piste cyclable multifonctionnelle qui longe les rails au moins jusqu'au boulevard Saint-Laurent.

« C'est 5 km aller-retour, plat, en ligne droite : c'est parfait pour ne pas se casser la tête avec la poussette. Et la poussière de roche ne malmène pas notre corps encore fragilisé par la grossesse et l'accouchement », dit la résidente du quartier Rosemont.