Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
Ballons intensifs est un camp offert gratuitement

Les Ballons intensifs : jouer mieux, s’engager plus

Se lever tôt, travailler dur et briller comme le soleil
Publié le
27 juin 2017
Il faut se lever tôt pour suivre Ernest Edmond Jr. Chaque été, il donne rendez-vous dès 6 h 30 aux jeunes qui relèvent le défi des Ballons intensifs, sur le terrain de basketball du parc Clémentine-De la Rousselière, à Pointe-aux-Trembles. Un camp où les ados développent leur technique, mais aussi leur sens de la communauté.

C’est à la demande de son cousin qu’Ernest Edmond Jr a créé en 2009 le programme d’entraînement de basketball qui allait devenir Les Ballons intensifs. Maintenant, le camp accueille chaque été 30 jeunes athlètes de 11 à 19 ans, cinq matins par semaine, pendant 5 semaines.

Se lever tôt, un gage de motivation

Les mots d’ordre des « Intenses », comme les appelle le fondateur du camp : se lever tôt, travailler dur et briller comme le soleil.

Un participant au camp de Ballons intensifs

Au départ, l’idée de tenir l’entraînement au petit matin est venue de prosaïques considérations d’horaire. Mais le créateur de ce camp offert gratuitement aux adolescents de Pointe-aux-Trembles y a vite trouvé une autre vertu.

« Comme nous leur demandons une participation active aux entraînements et aux activités de financement, les obliger à se lever tôt nous aide à savoir s’ils sont de vrais mordus du basket », explique-t-il.

Un développement aux multiples facettes

Si cet entraînement exigeant vise d’abord à développer les aptitudes sportives, là ne s’arrêtent pas ses retombées.

« Le camp développe la persévérance, la confiance en soi, la capacité de dépassement et l’ambition », affirme celui qui se fait appeler « coach Ernest ».

Prendre part aux Ballons intensifs renforce en outre les liens avec la communauté. En plus de favoriser les amitiés entre participants inscrits à différentes écoles, le camp exige en effet des Intenses qu’ils s’impliquent dans ses campagnes de financement.

Les participants de Ballons intensifs deviennent des modèles positifs

« On fait comprendre aux jeunes l’importance de l’engagement communautaire. On leur montre qu’il est possible de faire de grandes choses à partir de rien, si on s’implique », dit Ernest Edmond Jr.

Changer l’image du basketball et de ses adeptes

Le fondateur se réjouit de l’effet des Ballons intensifs sur les perceptions.

« Avant, ce sport était associé au gangstérisme et les jeunes qui le pratiquent étaient marginalisés, raconte-t-il, mais nous contribuons à en donner image favorable. Les participants au camp deviennent des modèles positifs auxquels les jeunes de leur communauté peuvent s’identifier. »

Des projets d’expansion dans d’autres arrondissements montréalais, dont Montréal-Nord, sont actuellement à l’étude. Restez à l’affût : les Ballons intensifs pourraient bientôt rebondir dans un parc près de chez vous !