Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
Le parc Belmont revit

Le parc Belmont revit !

Revoyez en images l’histoire de ce parc
Publié le
23 juin 2017
Le parc Belmont revivra cet été dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

On pourra ainsi se replonger dans l’ambiance qui a animé le plus grand des petits parcs d’attractions de Montréal les 8 et 9 juillet 2017 : une grande fête foraine d’époque se tiendra sur les lieux même de l’ancien parc Belmont… au parc Belmont dans Ahuntsic-Cartierville !

D’autres activités se poursuivront jusqu’au 18 août. Consultez la programmation !

Aussi, pour l’occasion, nous avons eu l’idée de ressortir des archives des images de ce que fût le parc Belmont, histoire de rappeler de doux souvenirs à ceux qui l’ont connu… ou d’en révéler quelques merveilles à ceux qui sont trop jeunes pour l’avoir fréquenté !

Les tourelles du parc Belmont

Entrée du parc Belmont

Entre 1931 et 1963, c’est entre ces deux tourelles que devaient passer les visiteurs pour entrer au parc Belmont. L’entrée a été dessinée par Edgar Prairie (1882-1933), un architecte de renom qui a notamment conçu les plans de l’Église Sainte-Cécile, dans Villeray, et de plusieurs édifices publics à travers le Québec… dont la prison de Bordeaux. Une rue porte son nom dans l’arrondissement Pointe-aux-Trembles.

Le parc Belmont : les grandes années


Cette photo prise en 1947 nous montre le parc Belmont au sommet de sa gloire. La crise économique est passée, la Deuxième Guerre mondiale est terminée et les marées d'enfants de la génération du baby-boom s'apprêtent à investir les lieux. Les manèges mécaniques prennent désormais toute la place. Sur notre photo, on distingue bien la grande roue (au fond) et les Flying Scooters (Scooters volants).

Le parc BELMONT, la nuit

Scène de nuit au parc Belmont

Dans cette image délirante datée de 1939, le photographe a sans doute voulu capturer l'ivresse qui emporte le passager d'un manège, ébloui par les milliers de lumières qui éclairaient le parc Belmont une fois la nuit tombée.

Le parc dans les années 80

… et voici une autre scène de nuit, prise dans les années 1980.

Des bateaux tamponneurs

Scoota-Boats au parc Belmont

Ajouté au parc Belmont en 1936, ce manège qu’on nommait la « Marine de Cartierville » s’apparentait à une version nautique des populaires autos tamponneuses. Vingt petits bateaux à deux places (des Scoota-Boats) voguaient dans un bassin artificiel ; ils étaient alimentés par une tige frottant un plafond électrifié.

Des résidents… indisciplinés

L'île aux singes du parc Belmont

Très peu de gens s’en souviennent, mais entre 1935 et 1938, une « île aux singes » a été aménagée au parc Belmont. Selon la publicité, « 100 singes vont et viennent tout comme s’ils étaient dans leur habitat naturel » — un nombre exagéré, l’île accueillait plutôt une quarantaine de petits macaques. L’île a été rasée après que ses occupants se soient enfuis aux quatre coins de Cartierville. Les patrons du parc offraient même une récompense à tout citoyen rapportant un singe vivant !

Ils défient la mort...

La femme-canon Miss Victory

Le parc Belmont n'était pas seulement renommé pour ses manèges. Les visiteurs y accouraient aussi pour assister aux spectacles gratuits de casse-cou, d'acrobates et de haute voltige présentés plusieurs fois par semaine. Notre photo : la femme-canon Miss Victory, en 1944, quelques minutes avant d'être transformée en obus vivant.

Soirées de lutte

Les vedettes de la lutte au parc Belmont

Pendant des années, le parc Belmont était le théâtre, les vendredis soir, de matchs de lutte qui attiraient les foules. Cette affiche de 1958 nous promet les vedettes de l'heure : Larry Moquin, Yvon Robert et Don Leo Jonathan, surnommé « Le géant mormon ».

Le Cyclone : un classique

Le cyclone

Véritable vedette du parc Belmont, le Cyclone (ou le Scénique) : de majestueuses montagnes russes à charpente de bois. Elles porteront les visiteurs jusqu'à la cime des arbres de l'ouverture du parc, en 1923, jusqu'à sa fermeture en 1983.

Une mascotte : Belmondo

La mascotte du parc Belmont: Belmondo

À partir de 1981, le parc Belmont a même eu sa mascotte officielle. Baptisé « Belmondo » à la suite d'un concours populaire, le personnage tout rose et floconneux, inspiré de la barbe à papa, n'a malheureusement pas eu le temps de marquer les esprits. En 1983, soit deux ans après sa « naissance », le parc Belmont vieillissant et moins rentable qu'autrefois fermait définitivement ses portes...

 

Ne manquez pas les activités du Parc Belmont roulant cet été!

Parcbelmont2017

Facebook/ParcBelmont2017

 

375 ans d'histoire, ça se fête!
En 2017, Montréal bouge, se réinvente, s'éclate et se souvient. Revisitez l'histoire de notre belle métropole et découvrez des projets urbains qui transforment notre milieu de vie.
Célébrez, cliquez ici