Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
La Denise, une création de la firme montréalaise Jarre

Le design à la rescousse des aliments

Publié le
23 janvier 2017
Les créations du studio de design Jarre mettent les fruits et les légumes bien en évidence, tout en les conservant mieux qu'un réfrigérateur.

Une carotte molle oubliée au fond du bac à légumes n'a rien d'appétissant. Pire, elle finira probablement au compost plutôt que dans un estomac. Un gaspillage alimentaire qui pourrait facilement être évité en plaçant les fruits et les légumes à l'extérieur du réfrigérateur, croient les fondatrices du studio de design montréalais Jarre, Gabrielle Falardeau et Élyse Leclerc.

Les fondatrices du studio de design montréalais Jarre, Gabrielle Falardeau et Élyse Leclerc

« Nous ne sommes pas contre le frigo, mais les fruits et les légumes sont magnifiques, alors c'est dommage de les cacher, dit Gabrielle Falardeau. Et puis une fois achetés, ils ont encore des besoins! » En eau, en air et en obscurité, notamment.

Nos ancêtres l'avaient bien compris, et leurs techniques ont inspiré les deux designers de 27 ans pour créer La Denise, un meuble dont les trois modules détachables permettent de préserver les aliments plus longtemps que ne le ferait un réfrigérateur!

Le premier compartiment est un récipient en céramique surmonté de lattes de bois où sont déposées tomates, poires, courgettes et pêches, entre autres. Il suffit de les arroser une fois par jour pour les hydrater et maintenir tout leur potentiel gustatif.

« La majorité des gens conservent leurs tomates au réfrigérateur, mais le froid tue leur saveur », explique Gabrielle Falardeau.

Le deuxième module de La Denise est un bac rempli de sable où les légumes-racines, tels poireaux, carottes, et échalotes, sont insérés à la verticale. Ils préservent ainsi leur humidité et leur goût originel.

Les pommes de terre, patates douces et oignons trouvent quant à eux leur place à l'abri de la lumière dans le dernier compartiment, un tiroir muni de trous d'aération. Sur le dessus, il est possible de poser des pommes, fruit dont la conservation est facilitée par la proximité des pommes de terre.

La Denise s'installe facilement sur un mur et séduit particulièrement les familles, qui y voient un moyen d'encourager leurs enfants à consommer des encas sains en rentrant de l'école.

« Quand on a des fruits et des légumes à portée de main, on pense plus souvent à les manger », souligne Gabrielle Falardeau.

La Denise n'est cependant pas à la portée de tous les portefeuilles. Les modules se vendent entre entre 200$ et 400$ l'unité, tandis que l'ensemble coûte 860$. Le jeune studio de design propose toutefois d'autres contenants de céramique plus abordables, dont un beurrier breton et un pot à ail—disponibles dans le Code Souvenir de la Ville de Montréal. Et où seront placés ces récipients? À l'extérieur du frigo, évidemment.

 

Code Souvenir
Ce catalogue créé par le Bureau du design de Montréal vise à promouvoir la créativité montréalaise au moyen d'objets-souvenirs évocateurs de la ville. Il est produit à l'issue d'un appel de propositions interpellant les designers-producteurs et les éditeurs montréalais.

« CODE » est l'acronyme de City Of Design et représente le caractère singulier d'une ville. Il s'agit d'une idée originale de Raban Ruddigkeit de l'agence berlinoise ®ruddigkeit corporate ideas.