Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
Toit du Santropole roulant

Jardins urbains

Laissez sortir l’agriculteur qui sommeille en vous!
Publié le
12 avril 2017
Envie de vous salir les mains cet été, en vous réappropriant la terre? L’École d’été en agriculture urbaine vous en donne l’occasion, grâce à sa semaine de formation en trois volets.

Depuis neuf ans, le professeur associé à l'Institut des sciences de l'environnement de l'UQAM et membre du laboratoire de recherche AU/LAB, Éric Duchemin, accueille des étudiants, professionnels et passionnés d'agriculture urbaine venant de partout sur l'île, mais aussi d'ailleurs au Québec et en Europe.

« Avec sa formule combinant des panels de discussion, des ateliers pratiques et des visites sur le terrain, notre École d'été permet aux participants de réseauter, réfléchir et mettre en pratique ce qu'ils apprennent. »

École d'été sur l'agriculture urbaine

Inspirer

La portée de l'école, co-fondée par Jean-Philippe Vermette, également chargé de cours à l'UQAM, s'étend au-delà des cinq jours de la formation, puisque plusieurs initiatives montréalaises ont vu le jour grâce à elle. On pense à la consultation publique sur l'agriculture urbaine en 2012, le retour de la poule en ville, l'investissement de places publiques pour en faire des jardins ou encore à la création d'entreprises en production agricole, comme la champignonnière Blanc de gris, dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

« L'idée n'est pas d'être en classe et de simplement écouter. Nous voulons inspirer les participants à développer des projets, grâce entre autres à nos ateliers sur le démarrage d'une ruche, la production de micros-pousses, l'aquaponie, les toits verts ou la conservation des semences. »

Il y a également plusieurs visites au programme, dont celles de Pousse-menu, la plus vieille ferme urbaine de Montréal, le toit du Santropol roulant et la ferme de Y'a quelqu'un l'autre bord du mur, etc. Bref, l'École d'été sur l'agriculture urbaine est en quelque sorte l'incarnation tangible d'une des actions du Plan Montréal durable, qui souhaite intégrer l'agriculture urbaine et les saines habitudes de vie à l'ADN des quartiers.

École d'été sur l'agriculture urbaine

Nul besoin d'être un « agriculteur aguerri »

« Nous avons accueilli jusqu'à maintenant 1600 participants, de même que des chercheurs de renoms provenant de New York, Portland, Paris et Marseille, venus animer des panels et ateliers. Cette année encore, nous attendons la confirmation de la participation d'un chercheur de Belgique, qui nous parlera des nouveaux systèmes de production agricoles urbains. »

Il reste encore des places disponibles pour cette formation qui a lieu du 14 au 18 août, et qui propose trois volets; Jardiner chez soi, Jardiner collectivement et Cultiver la ville... mais elles risquent de partir vite! 

Toujours à l'affût de ce qui pourrait favoriser la réappropriation de la ville par les citoyens, AU/LAB est également l'instigateur d'un projet de jardins pédagogiques dans les écoles. L'an dernier, 120 enseignants et éducateurs ont suivi les formations offertes par le laboratoire de recherche pour savoir comment mettre en place un jardin écologique dans leurs écoles.

Jardin nourricier certifié
Vous voulez cultiver vos légumes et fines herbes à la maison? Vous pourriez devenir membre des jardins nourriciers d'Espace pour la vie et obtenir une certification officielle!