Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
Je compte 2018

Ils comptent pour nous

Je compte MTL 2018
Publié le
13 avril 2018
Que diriez-vous de devenir bénévole lors du deuxième dénombrement des personnes en situation d’itinérance à Montréal, le soir du 24 avril ? Allez, les Canadiens ne feront pas les séries et Hubert et Fanny filent le parfait bonheur… On sait comment occuper votre mardi soir.

Intervenante sociale en CLSC, Caitlin Murphy sera quant à elle encore de la partie pour Je compte MTL, trois ans après sa première édition. Le sort des sans-abris lui importe drôlement, puisqu’elle a été en contact avec eux pendant cinq ans, alors qu’elle travaillait à la Mission Saint-Michaels.

« Je trouve important que les Montréalais s’impliquent, car c’est une problématique qu’ils croisent tous les jours. C’est une façon de se responsabiliser, afin d’être unis dans la résolution du problème. »

Le dénombrement en 2015

Participer à ce déploiement changera peut-être votre vision de la vie dans la rue, comme l’a vécue une bénévole chapeautée par Caitlin en 2015.

« J’étais responsable d’un groupe de huit bénévoles, et parmi eux, une enseignante a brisé l’inconfort qu’elle ressentait face à l’itinérance. Elle a même pris le temps de discuter une bonne vingtaine de minutes avec quelqu’un qu’elle venait d’interviewer et qui avait un peu plus de jasette. Ça a été une révélation pour elle, elle a adoré son expérience.»

Caitlin a également recueilli les confidences de certaines personnes en situation d’itinérance après le premier exercice, et ceux-ci se disaient surpris par l’attitude positive des citoyens à leurs égards. Eux aussi avaient des préjugés, qui se sont finalement évanouis.

Des centaines de bénévoles recherchés

Le dénombrement a lieu pendant la soirée du 24 avril et les personnes qui souhaitent donner de leur temps peuvent choisir les plages horaires qui leur conviennent.

Des bénévoles lors de la première édition

C’est le Centre de recherche de l’hôpital Douglas qui réalise le dénombrement, en collaboration avec le Mouvement pour mettre fin à l’itinérance à Montréal. Une formation sera offerte aux bénévoles, qui seront généralement déployés par équipe de trois ou quatre.

« Il y a un rapport officiel réalisé grâce au dénombrement, ajoute Caitlin, mais ce que j’ai pu constater sur le terrain, c’est la modification des services offerts. Dorénavant à la Mission Old Brewery, les gens doivent participer à un programme et avoir un plan d’intervention pour obtenir un lit. Car même si on sait qu’on ne peut enrayer le phénomène complètement, l’objectif ultime est de les sortir de la rue. »

140 organismes communautaires participent à ce deuxième dénombrement à Montréal, soutenu par la Ville de Montréal et le ministère de la Santé et des Services sociaux, tandis que 60 collectivités du Canada réaliseront l’exercice.