Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
Carl Gascon Edgerton

DES JEUNES INGÉNIEUX

« Il ne faut pas attendre d’être adulte pour s’impliquer »
Publié le
26 février 2018
Emma écrit. François et Nicolas inventent. Angel rassemble. Carl expérimente. Ils ont entre 16 et 19 ans, partagent l’ambition de laisser leur marque, à leur manière, en traçant leur chemin dans la vie. Portrait de cinq passionnés.

Consommateur engagé

Carl Gascon Edgerton a 16 ans. Il est en dernière année à l’école alternative Le Vitrail, dans La Petite-Patrie. De l’agriculture urbaine à la devise électronique bitcoin, Carl touche à tout ce qui peut faire une différence dans notre société. Et il n’a pas peur de se salir les mains pour s’engager.

« J’ai lancé un projet d’agriculture urbaine à l’école, explique-t-il. On testait différentes conditions sur des plants de piments forts. »

Intéressé par la consommation écologique, le jeune adolescent a également élevé des criquets. « Ces insectes sont une excellente source de protéines abordable, » précise-t-il, en s’empressant d’ajouter qu’il avait tout de même eu de la difficulté lors de la reproduction des spécimens.

« Je m’intéresse à beaucoup de choses, avoue Carl, mais ce qui est certain, c’est que je veux poursuivre une carrière dans laquelle je pourrai avoir un impact social. Je pense qu’on peut tous mieux consommer. »

Être jeune n’est pas une excuse ou un frein à l’implication, au contraire. « J’ai le temps et l’énergie pour le faire. Je n’ai pas de responsabilités accaparantes. J’en profite », conclut Carl.

Emma Hason

Poète sociale

Emma Hason avait à peine 15 ans lorsqu’elle a présenté son texte The Rush dans le cadre de la conférence TEDx. « We are sixteen » répétait-elle, en invitant les jeunes à mieux se percevoir et à ralentir. Depuis, l’étudiante du collège Marianopolis n’a pas cessé de partager ses écrits qui sonnent comme des chansons.

« Je m’inspire des petites choses du quotidien, explique la jeune fille de 16 ans. Je les transpose dans des écrits qui cherchent à faire bouger les gens, les brasser un peu, mais toujours en misant sur la connexion. »

Le partage est au coeur de sa démarche. L’écriture est son exutoire. « Le trop-plein dans ma tête, je le sors dans des poèmes et des récits pour me débarrasser de mes soucis », explique Emma. Et les bienfaits de ses écrits se répandent parmi ses lecteurs et ses spectateurs.

« Je ne veux pas changer le monde, je veux juste rassembler les jeunes et leur donner le sens de l’unité : on n’est jamais seul avec nos problèmes », pense-t-elle.

« Mes parents m’ont toujours dit : “Youth is wasted on the young”, précise Emma. Comme jeune, on a une perspective différente, plus créative, peut-être un peu naïve, mais qui peut avoir un écho important. Il ne faut pas attendre d’être adulte pour s’impliquer », conclut-elle.

Geeks de génie

Dans un tout autre domaine, François Pelletier et Nicolas Deloumeau, 16 ans, ont eu l’idée d’amener le Chopsticks sur des plateformes web et mobile. Le Chopsticks est un jeu de doigts et de calcul amusant auquel les enfants du primaire et du secondaire jouent dans les cours de récréation.

François et Nicolas se servent de leur plateforme pour faire une véritable démonstration d’intelligence artificielle.

« Au début, notre jeu ne connaissait aucune tactique. Il a appris en jouant. Aujourd’hui, il bat tous ceux qui jouent contre lui », explique François.

Le projet a mené les deux amis à l’étape régionale du concours Expo-sciences. Mais ce qu’il faut surtout souligner, c’est la démarche tout à fait autonome des deux étudiants de l’école Pierre-Laporte, dans Mont-Royal.

Nicolas a appris la programmation de façon autodidacte avec des tutoriels en ligne. Les deux jeunes ont ensuite rencontré un étudiant au doctorat à l’Université de Montréal qui travaille avec Joshua Bengio, sommité mondiale en intelligence artificielle.

Être jeune n’est pas une excuse pour avoir une approche passive dans son éducation, estiment François et Nicolas. Ils ne se contentent pas d’enrichir leurs connaissances personnelles. Leur école possède un fab lab avec du matériel de haute technologie, dont une imprimante 3D. Les deux amis y passent des heures à expérimenter et à explorer. Ils ont d’ailleurs l’intention de créer des ateliers pour partager leurs découvertes auprès des plus jeunes de l’école.

Rassembleuse naturelle

Angel Annanack Lacasse

De son côté, Angel Annanack Lacasse est très impliquée dans sa communauté. La jeune fille a quitté le Nunavut et sa famille à 16 ans pour s’établir au « sud » afin de poursuivre ses études.

En arrivant au collège John Abbott, l’étudiante pleine d’entregent a voulu tout de suite s’engager. Elle a rejoint les activités de Fusion Jeunesse, un organisme qui lutte contre le décrochage social par différents programmes d’intégration dont certains s’adressent expressément aux communautés des Premières Nations, Inuits et Métis.

« Pendant deux ans, j’ai participé à toutes les activités compatibles avec mon horaire, dit Angel. Maintenant, c’est à mon tour de m’impliquer en veillant à l’organisation de plusieurs activités chaque semaine. »

Le programme dont Angel s’occupe est varié : ateliers culinaires, cours de couture, formation sur les finances personnelles, sorties culturelles. Les activités permettent de rassembler des jeunes souvent isolés et de leur proposer un savoir-faire pratique.

« Certaines cultures sont plus discrètes et réservées que d’autres, explique la jeune femme qui sait de quoi elle parle. On souhaite créer une ambiance où tout le monde se sent à l’aise. Pour ces jeunes qui sont souvent à plusieurs heures de vol de chez eux, on devient une véritable famille. »

Il n’est toutefois pas question de s’isoler du reste du collège. « On organise des activités où on présente la culture autochtone, résume la jeune Inuite de 19 ans. Il y a beaucoup de méconnaissance et d’ignorance. » Ainsi, Angel a pu briser de nombreux préjugés.

L’implication de jeunes comme Angel permet d’enrichir le séjour scolaire des autochtones et des Inuits à Montréal tout en les aidant à aller au bout de leur potentiel.