Un site Web de la Ville de Montréal
Vivre ma ville
Semis

Balcon fleuri

Publié le
21 avril 2017
Vous ne disposez pas d’un terrain pour jardiner? Qu’à cela ne tienne, balcons et escaliers seront ravis d’accueillir vos légumes, fleurs et fines herbes.

Bien qu'il soit affairé aux derniers préparatifs du Rendez-vous horticole qui aura lieu du 26 au 28 mai au Jardin botanique, Jean-Pierre Parent, préposé aux renseignements horticoles à Espace pour la vie, a pris le temps de nous donner ses conseils pour jardiner petit.

« Surtout, n'achetez pas des pots trop petits pour vos plants, les nutriments s'épuiseraient trop vite! C'est une erreur commune. Tout comme de faire baigner les plantes dans l'eau, en ajoutant un cache-pot. Je sais, vous pensez bien faire, mais ça fait pourrir les racines. Il faut que l'eau puisse se drainer. »

Fleur de... pied de céleri!

Le secret est dans le climat

Le choix du substrat est également important, car un bon équilibre entre terre et engrais est essentiel. À ce sujet, la série de quatre billets de blogue signés par Jean-Pierre, vous sera fort utile. Le carnet horticole et botanique d'Espace pour la vie est également une bonne source d'informations pour bien doser le tout.

« Pour éviter que les plantes montent en graines avec les grandes chaleurs (et deviennent non comestibles), on commence en mai par planter les légumes de climat frais, comme les laitues, le kale, les épinards ou le radis. »

Quand la chaleur s'installe, on peut alors remplacer notre production par les plantes dont les semis auront d'abord poussé à l'intérieur, et qui adorent être au chaud comme les tomates, les concombres ou les fèves.

« Certains semenciers ont commencé à développer des variétés de légumes plus miniatures, donc plus appropriés à la culture en pot. C'est à considérer lors de l'achat. »

Jean-Pierre Parent

Plates-bandes comestibles

Disant appartenir à la génération des baby-boomers, Jean-Pierre est bien placé pour avoir observé son domaine, lui qui est bachelier en agriculture. Il a noté un changement notoire depuis quelques années, avec l'arrivée de jeunes horticulteurs.

« L'agriculture urbaine est de plus en plus en vogue, ceux qui sortent des écoles d'horticultures aménagent des plates-bandes comestibles, en insérant à travers les fleurs des asperges, des arbres à fruits ou à noix, des oignons égyptiens, des fougères à l'autruche, etc. »

Ce mouvement d'agroforesterie et de permaculture, développé dans les pays tropicaux où les écosystèmes en dépendent, commence à prendre de l'importance ici. D'ailleurs, lors du Rendez-vous horticole, un jeune horticulteur offrira une conférence sur les aménagements comestibles et les plantes alimentaires vivaces, comme le rumex ou le topinambour, le 26 mai, à 13 h 30.

Le 26 mai, c'est gratuit!

Pour souligner le 375e anniversaire de Montréal et son 20e anniversaire, le Rendez-vous horticole ouvre ses portes gratuitement aux visiteurs le vendredi 26 mai. Profitez-en pour découvrir le nouveau volet d'agriculture urbaine de l'événement, tout en y dénichant des plantes rares.

Six conférenciers seront au Jardin botanique, de même que 80 exposants. Si l'aquaponie, le potager extrême, les engrais verts, la forêt nourricière et les paysages gourmands vous interpellent, soyez-y!

L'agriculture urbaine vous passionne? Jetez un oeil du côté de l'école d'été en agriculture urbaine.

375 ans d'histoire, ça se fête!
En 2017, Montréal bouge, se réinvente, s'éclate et se souvient. Revisitez l'histoire de notre belle métropole et découvrez des projets urbains qui transforment notre milieu de vie.
Célébrez, cliquez ici